"Héritages : Héritages maudits" ce soir à 21h05 sur NRJ12 - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

"Héritages : Héritages maudits" ce soir à 21h05 sur NRJ12

"Héritages : Héritages maudits" ce soir à 21h05 sur NRJ12

Retrouvez un nouveau numéro d'"Héritages : Héritages maudits" le jeudi 21 novembre à 21h05 sur NRJ12.

Un héritage à tout prix

Luis n’arrête pas de miser aux paris sportifs. Tous les jours, il est relancé par les huissiers pour régler ses dettes. Alors, pour se renflouer, Luis emprunte et la liste des créanciers et des ennuis s’allonge. Il souscrit à des crédits au nom de ses parents. Pour « se refaire », il compte sur l’héritage familial. Et pour cela, il a un plan qui lui permettrait de rembourser toutes ses dettes…

La veuve joyeuse

Guy, ingénieur sexagénaire, est veuf et n’a pas d’enfants. Mais il rencontre Jacqueline qui bouleverse son existence. Elle a 22 ans de moins que lui. Un an après leur rencontre, le couple confirme son union par un mariage. Guy rédige son testament où il laisse toute sa fortune estimée à 350 000 euros à son épouse. Mais Guy est retrouvé mort, assassiné de plusieurs coups de couteau. Mais pendant que les policiers mènent l’enquête, Jacqueline s’empare de l’héritage et se volatilise.

Famille, je vous hais

Ruth et Charles sont parents de 4 enfants : 2 biologiques et 2 adoptés. L’homme est un architecte réputé de la région. Il est à la tête d’une fortune colossale. Mais le 8 décembre 1990 le patriarche décède. Dans son testament il désigne son épouse comme gestionnaire de sa fortune. Toutefois, elle ne peut prendre aucune décision sans l’accord de ses 4 enfants. La famille semble donc avoir évité les querelles autour de l’héritage. Mais tout bascule le jour où Ruth est retrouvée assassinée dans sa maison...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article