Jean Dujardin annule au dernier moment son interview pour le JT de 20h - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Jean Dujardin annule au dernier moment son interview pour le JT de 20h

Dans le casting du dernier film de Roman Polanski, « J'accuse », Jean Dujardin a décidé d'annuler sa venue sur le plateau de TF1 ce dimanche. Celui-ci devait faire la promotion de ce dernier opus, mais les accusations de viol qui pèsent sur le réalisateur du film contraignent l'acteur français à faire volte-face.
 
Difficile promotion pour l'acteur français Jean Dujardin. Celui qui tient le rôle principal dans le dernier film de Roman Polanski, « J'accuse », est embarqué dans la tourmente. Le réalisateur a été accusé de viol par une actrice française : Valentine Monnier. Celle-ci affirme que les faits se sont déroulés en 1975, lorsqu'elle était âgée de 18 ans : « J'ai été violée par Roman Polanski. Je n'avais aucun lien avec lui, ni personnel, ni professionnel et le connaissais à peine. Il me frappa, roua de coups jusqu'à ma reddition puis me viola en me faisant subir toutes les vicissitudes. Je venais d'avoir 18 ans », déclarait cette semaine l'ancienne photographe au journal Mediapart. C'est justement la sortie du film « J'accuse » qui a poussé Valentine Monnier à prendre la parole. Des faits que le cinéaste a réfutés.
 
Et au milieu de l'imbroglio : Jean Dujardin. L'acteur devait ce dimanche 10 novembre se rendre sur le plateau du 20h de TF1 dans le cadre de la sortie du film « J'accuse ». Selon Le Parisien, celui-ci a finalement décidé d'annuler sa venue. Dans ce contexte quelque peu compliqué, l'acteur a préféré ne pas se rendre en plateau.
 
Peu de temps avant que Valentine Monnier ne porte ces accusations, Adèle Haenel, une autre actrice française avait accusé le réalisateur Christophe Ruggia d'attouchements alors qu'elle était mineure. Au micro de France Inter, Jean Dujardin était alors interrogé vendredi 8 novembre sur la situation de l'actrice : « J'ai beaucoup d'affection et de compassion pour Adèle Haenel, a expliqué Jean Dujardin. J'ai toujours ressenti sa grande rage, sa colère. Je pressentais d'ailleurs sa blessure mais je ne savais pas qu'elle serait si profonde. ».
 
Récemment questionné par le magazine Elle sur le mouvement #MeToo, l'acteur français a expliqué ne pas souhaiter plonger au cœur de la polémique. Jean Dujardin explique soutenir la cause : « C'était nécessaire », commente ce dernier. Mais le Français avait alors expliqué qu'il était difficile pour lui de vivre sous la pression constante de l'opinion publique : « Je suis né d'une femme, je vis avec une femme et je viens d'avoir une fille. Mon idée de la femme ne va pas sans celle de son respect. Mais être obligé de le dire c'est être suspect. C'est fatigant. »

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article