Le Fil Actu - Manifestation contre l’islamophobie à Paris - 13.500 personnes ont défilé selon les estimations d'un cabinet indépendant - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le Fil Actu - Manifestation contre l’islamophobie à Paris - 13.500 personnes ont défilé selon les estimations d'un cabinet indépendant

17h04: 13.500 personnes ont défilé selon les estimations le cabinet indépendant Occurence.

16h42: Les organisateurs revendiquent entre 40 000 et 50 000 personnes. On attend désormais un chiffre de la préfecture pour croiser les sources.

15h40: Le cortège est arrivé sur la place de la République, l'ambiance est "bon enfant".

15h09: Sur BFM TV, Tareq Oubrou, Grand Imam de la mosquée de Bordeaux, déclare : "Ce que je crains moi, c'est l'effet inverse que pourrait produire cette manifestation (...) Ce qui nous intéresse, c'est la cause de cette peur de l'islam. Comment la traiter ? Tout le monde doit assumer sa part de responsabilité. On a besoin d'un débat en profondeur et une manifestation ne réglera pas cette problématique."

14h33: Une membre des Femen a été évacuée de la marche après un happening. Elle a été protégée par d'autres manifestants.  

14h32: Une autre manifestation contre l'islamophobie se tiendra à Toulouse (Haute-Garonne) à partir de 15 heures et partira du métro Jean-Jaurès comme l'indique France Bleu Occitanie.

13h47: La manifestation contre l’islamophobie débute à Paris - En tête du cortège notamment l'humoriste Yassine Belattar.

13h30: La marche ne va pas tarder à démarrer :

12h36: Aurore Bergé (Lrem) sur BFM TV : "Dénoncer le racisme, ce n'est pas accepter une marche qui use un terme utilisé à des fins politiques"

"Il y a du racisme qui s'exprime dans notre pays, ce qu'il s'est passé à Bayonne est révoltant."

Pour Aurore Bergé, "le CCIF lutte pour un islam politique."

12H17: Invité de franceinfo, Damien Carême a assuré qu'il ne participerait pas à la manifestation prévue aujourd'hui contre l'islamophobie. L'eurodéputé Europe Écologie Les Verts (EELV) reconnaît qu'il est d'accord sur le fond et accuse le gouvernement de mettre en avant "des thèses portées par l'extrême droite".

11h50: Jean-Luc Mélenchon : "A chaque génération, il faut être capable de faire bloc, et entourer d'affection et de fraternité ceux qui sont montrés du doigt quand ils le sont."

"En étant présent dans cette manifestation nous avons le sentiment d'aider la France à exister en tant que République française."

"Nous manifestons notre solidarités avec ces français qui sont dans la peur et la souffrance. La France est notre bien commun."

"Nous sommes garants de la paix publique, voilà pourquoi nous sommes là."

11h22: "Marine Le Pen est une ennemie de la République, c'est elle et son parti qui ont encouragé l'attentat de Bayonne contre la mosquée", juge Danielle Simonnet, conseillère LFI sur BFM TV.

08h33: La manifestation contre l'islamophobie visant à dénoncer les actes antimusulmans va démarrer à Paris en milieu de journée, après avoir divisé la gauche et suscité de vives critiques de la part du RN pour qui il s'agit d'une alliance avec les "islamistes". La manifestation, à l'appel de plusieurs personnalités et organisations comme le NPA ou encore le Collectif contre l'islamophobie en France, doit démarrer à 13H00 de la Gare du Nord pour arriver vers 16H00 Place de la Nation, avant une dispersion prévue vers 18H00.

06h26: La présidente du Rassemblement national (RN) Marine Le Pen a estimé que les personnes qui iront manifester dimanche 10 novembre contre l’islamophobie, notamment de La France Insoumise, seront « main dans la main avec les islamistes» : « C’est une manifestation organisée par les islamistes. Tous ceux qui vont se rendre à cette manifestation seront main dans la main avec les islamistes, c’est-à-dire ceux qui développent dans notre pays une idéologie totalitaire qui vise à combattre les lois de la République française », a-t-elle déclaré.

Selon la présidente du RN, « ils portent une très lourde responsabilité, ceux qui vont s’associer à cette manifestation, et devront très probablement électoralement en répondre ». Durant la campagne des Européennes, « j’avais appelé La France Insoumise « La France islamiste », je crois que dans ce domaine-là aussi j’avais raison », a-t-elle affirmé.

Chef de fil de LFI, Jean-Luc Mélenchon lui a aussitôt répondu dans la journée, confirmant au passage qu’il participerait bien à la marche. «Bien sûr que je vais participer, j’ai signé un texte », a indiqué le patron des députés Insoumis, interrogé par la presse à Marseille avant une marche en hommage aux victimes des effondrements d’immeubles de la rue d’Aubagne, il y a un an : «Madame Le Pen tourne le dos à la France parce qu’elle n’a pas compris qu’il s’agit d’une marche d’unité républicaine des Français ». Selon lui, la présidente du parti d’extrême droite « n’aime qu’une catégorie de Français et pas les autres ». «Quand nos compatriotes musulmans, qui représentent la deuxième religion de ce pays, sont aujourd’hui montrés du doigt, insultés, menacés physiquement, c’est notre devoir de venir à la rescousse », a ajouté Jean-Luc Mélenchon.

Source JMM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article