Les Guignols de l'Info 2 - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Les Guignols de l'Info 2

Les Guignols de l'Info 2
Les Guignols de l'info est une émission de télévision satirique française de marionnettes, diffusée entre le 29 août 1988 et le 22 juin 2018 sur Canal+.
 
Parodie de journal télévisé, l'émission est une caricature du monde politique, des médias, des personnalités ou plus généralement de la société française et du monde actuel.
 
Initialement créée pour pallier l'arrêt du JTN des Nuls, l'émission résulte de l'idée d'Alain de Greef qui désirait un équivalent français de Spitting Image. Arnold Boiseau s'est ensuite occupé de la mise en place de l'équipe. L'émission voit le jour initialement sous le titre Les Arènes de l’info, puis est renommée en 1990 en Les Guignols de l'info avant de prendre le nom de Les Guignols en 2015. L'émission étant alors moins axée sur la politique française.
 
Lancée dès le 29 août 1988, les Arènes de l'info seront en concurrence frontale avec Le Bébête show de TF1 (séquence créée en 1982 dans Co-Co Boy), devenue une émission quotidienne dès le 14 mars 1988 à 19 h 50. Les « Bébêtes » réalisant en moyenne 30 % d'audience. Après des débuts difficiles, l'émission subit une restructuration et atteint une réelle notoriété en 1991 comme l'ensemble de Nulle part ailleurs à laquelle elle est intégrée.
 
Les Guignols de l'info ont un poids important sur la culture populaire française : la répétition des phrases fétiches (catchphrase) et des stéréotypes des personnages a permis de rendre parfois plus populaire la marionnette que la personne elle-même. L'émission a parfois contribué à forger l'image de certaines personnalités, notamment politiques, dans la culture populaire : l'exemple le plus éclatant en est sans doute Jacques Chirac.
 
Son influence décline cependant à la fin des années 1990. Néanmoins, l'audience reste très élevée, de loin la plus haute de Canal+ : 3 millions de téléspectateurs en 1997 ou en 2003, 2,8 millions en 2007. À partir de 2010, l'audience décline de façon significative (1,8 million en 2015), mais reste toujours la plus élevée de la chaîne.
 
Mais c'est surtout la reprise en main éditoriale de l'émission par Vincent Bolloré en 2015 qui fait sombrer l'émission. Après plusieurs versions, divers changements de cases horaires, le remplacement de tous les coauteurs, une ligne éditoriale moins axée sur la satire politique, et une baisse conséquente de son budget9, l'émission s'arrête en 2018 dans une certaine indifférence (environ 150 000 téléspectateurs chaque soir).
 
Sous la forme d'un journal télévisé de 8 minutes environ, l'émission met en scène des marionnettes de latex, généralement des caricatures de personnalités médiatiques du spectacle, de la politique et du sport, pour parler de manière satirique de l'actualité. PPD, caricature de l'ex-présentateur du journal télévisé de TF1 : Patrick Poivre d'Arvor, présente et enchaîne les différents sujets, et interviewe les autres marionnettes, en utilisant toujours les mêmes formules précises qui font office de gimmicks. De septembre 2010 à juin 2011, c'est la marionnette de Harry Roselmack qui présente l'émission chaque vendredi.
 
PPD commence le journal par l'info du jour, avec la formule « L'évènement de ce [date] c'est... », s'ensuit un sketch concernant cette actualité. Puis, le journal est réellement lancé par une formule ayant évolué au cours du temps : « Nous sommes en [date] et vous regardez l’ancêtre d'Internet, bonsoir » ou avant « Vous croyez toujours ce qu'on vous dit à la télévision, bonsoir », « Vous regardez trop la télévision, bonsoir » ou « Vous êtes en dehors de la télévision et nous dedans, bonsoir ». Au début des années 1990, PPD lançait son journal avec un « ce journal sera intégralement dédié aux événements qui se passent ». PPD présente ensuite l'invité du jour par la formule « Aujourd'hui c'est [invité(e)] qui nous accompagnera tout au long de ce journal, avec [expression pour désigner l'invité(e)] nous reviendrons sur... », puis l'invité réagit et PPD conclut par un « on va y revenir ». Une série de petits sketchs se succèdent, chacun désigné par un titre humoristique affiché en bas de l'écran. Puis PPD enchaîne par la tournure « sans transition... » et une courte fiction est lancée qui raconte une petite histoire. À la fin du film, PPD interviewe l'invité du jour (« voilà, je suis donc avec... ») puis le journal se termine par un dernier petit sketch qui concerne en général le sport ou la culture. Enfin, PPD clôt le JT par le désormais célèbre « Allez, atchao bonsoir ! »

Les pages Facebook Les Guignols : Le Meilleur et Guillaume Colombat Cpte Plein et la chaine Dailymotion Les Guignols nous proposent de revoir un extrait :

Les Guignols de l'info - Entretien avec un candidat

Les Guignols de l'info - 4 novembre 1994 CANAL+ 10 ans

La boite à coucou 

La Suisse, Johnny Hallyday

L'oréal Pub, Johnny Hallyday

Paris-Dakar, Johnny Hallyday

Emilie Jolie, Johnny Hallyday

Mise à jour :

Johnny Hallyday et sa marionnette 

Unplugged, Johnny Hallyday

Nikos à LA, Johnny Hallyday - Les Guignols

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article