Soirée "Etat de choc" mardi 26 novembre à partir de 21h05 sur W9 - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Soirée "Etat de choc" mardi 26 novembre à partir de 21h05 sur W9

Soirée "Etat de choc" mardi 26 novembre à partir de 21h05 sur W9

W9 proposera une soirée "Etat de choc" le mardi 26 novembre à partir de 21h05.

21h05 - Obésité aux USA : Le plus gros pays du monde

Jamais dans l'histoire des États-Unis, le pays n'a compté autant d'obèses… Ils sont 93 millions, soit près de 40% de la population. Le Président lui-même a été déclaré en surpoids. Aujourd'hui, il y a plus d'obèses aux États-Unis que d'habitants en France... « État de Choc » vous emmène dans le plus gros pays du monde. Parmi les origines de ce mal : une alimentation déséquilibrée et le manque d'activité physique.

Nous avons rencontré Casey, en état d'obésité morbide. À 34 ans, il pèse 220 kilos. Chaque action du quotidien, comme prendre une douche, se transforme en véritable épreuve. Pour le jeune homme, maigrir est devenu une question de vie ou de mort.

À 40 ans, Alex, lui, pèse 135 kilos et a les problèmes de santé d'un sexagénaire. Hypertension, troubles respiratoires et musculaires, ce père de famille peine à s'occuper de son fils. Pour perdre du poids, il a choisi une méthode radicale, quitte à s'endetter : la gastrectomie. Il va se faire retirer entre 70 et 80% de l'estomac, une intervention chirurgicale lourde qui séduit chaque année des milliers d'Américains.

L'obésité touche près de 14 millions d'adolescents… Pour lutter contre ce phénomène, la ville de Phénix en Arizona a décidé de créer un internat d'un nouveau genre. Des jeunes filles de 13 à 18 ans y passent 4 mois pour réapprendre à vivre sainement.

Si certains font tout pour maigrir, d'autres ont choisi d'accepter leur corps tel qu'il est. Aux États-Unis, on appelle ce mouvement : la « body positivity ». En Californie, nous avons suivi Jennifer, une jeune mère de famille et une miss pas comme les autres. À 34 ans, elle pèse 127 kilos et rêve de devenir la nouvelle miss America grande taille. Annette, elle, est bloggeuse voyage et influenceuse activement suivie par la communauté « body positive ». Elle milite pour que les femmes obèses soient acceptées telles qu'elles sont. Un phénomène qui inquiète les médecins, car selon eux, cela entrainerait une banalisation de l'image d'un corps XXL.

23h15 - Ados difficiles : Traitements de choc made in USA

« État de choc » part aux États-Unis au cœur des « boot camps » pour adolescents.


Ce sont des méthodes inimaginables en France : aux États-Unis, des parents n'hésitent pas à envoyer leurs enfants et leurs ados turbulents dans des camps de redressement, appelés « boot camps ». Gérés par d'anciens instructeurs de l'armée, ces camps sont au nombre de 1 000, répartis sur tout le territoire américain. La philosophie des « boot camps » est simple : ces enfants difficiles (qui ne sont pas des délinquants) et parfois très jeunes (à partir de 7 ans) manquent de cadre chez eux et doivent d'abord apprendre l'ordre et la discipline. Pour cela, les instructeurs emploient la méthode forte. Exercices physiques exténuants, discipline militaire et punitions sévères pour les plus récalcitrants. Objectif : mater ces « petits rebelles » pour les rendre plus dociles, plus obéissants. Même aux États-Unis, ces traitements de choc sont loin de faire l'unanimité. En exclusivité, nos caméras ont pu voir fonctionner de l'intérieur plusieurs « boot camps », notamment en Floride et en Californie. Nous avons interrogé les parents qui ont choisi d'y envoyer leurs enfants, et recueilli les témoignages de ces mêmes enfants après cette expérience hors norme, pouvant se révéler traumatisante. En plus des « boot camps », un autre business s'est développé aux États-Unis : celui des « transporteurs d'enfants ». Ces hommes sont payés pour aller chercher des petits durs au domicile parental pour les emmener de force dans des internats. Certains de ces internats ressemblent à de véritables camps disciplinaires. Comment les enfants vivent-ils l'épreuve des « boot camps » ? Cette discipline de fer donne-t-elle des résultats ? Ces méthodes pourraient-elles être importées en France ? Pour le premier numéro d'« État de choc », Stéphanie Renouvin ouvre le débat. Bienvenue dans un univers où les enfants ne sont plus les rois. Âmes sensibles s'abstenir !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article