Gilets jaunes : Le premier policier jugé à Paris pour violences a été condamné à deux mois avec sursis - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Gilets jaunes : Le premier policier jugé à Paris pour violences a été condamné à deux mois avec sursis

Le premier policier jugé à Paris pour des violences volontaires commises lors de la manifestation des Gilets Jaunes le 1 er mai a été condamné jeudi à deux mois de prison avec sursis.
 
Ce CRS de 44 ans était poursuivi par le tribunal correctionnel de Paris "pour violences volontaires de la part d'une personne dépositaire de l'autorité publique".
 
Le policier, qui pourra continuer d'exercer, avait lancé un pavé en direction de manifestants lors de la mobilisation du 1er mai, dans le XIIIe arrondissement de la capitale.
 
Le parquet avait requis trois mois de prison avec sursis.
 
Il a été condamné à deux mois de prison avec sursis.
 
Une vidéo de Laurent Bortolussi, journaliste de l'agence indépendante Line Press avait fait le tour des réseaux sociaux.
 
On y voit un policier, un brigadier membre de la CRS 27 basé à Toulouse, jeter un pavé vers des gilets jaunes le 1er mai dernier, sans voir s'il a fait des blessés.
 
Les faits se sont déroulés en face de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris XIIIe), lors d'une journée d'action marquée par des heurts.
 
C'est la première fois qu'un policier est jugé pour des violences policières contre des gilets jaunes.
 
Un autre policier doit être également jugé cet après-midi pour des violences contre des Gilets jaunes.
 
L'homme est poursuivi pour avoir giflé un manifestant, un gilet jaune, le 1er mai 2019 dans le 14e arrondissement de Paris.
 
Il comparaît pour "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique ayant entraîné une incapacité supérieure à huit jours.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article