Grève SNCF : Alexandre Benalla s'en mêle et tacle "les privilégiés" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Grève SNCF : Alexandre Benalla s'en mêle et tacle "les privilégiés"

Les images de cohues à l’entrée du RER B à gare du Nord filmées lors de la grève lundi 9 décembre ont fait réagir Alexandre Benalla. L’ancien collaborateur d’Emmanuel Macron en a profité pour donner son avis sur la réforme des retraites.
 
Lundi 9 décembre, la grève SNCF a entraîné des scènes de panique et de débordements à Paris. A gare du Nord, une gare très fréquentée, les RER étaient très rares. Seulement un RER B sur trois circulait aux heures de pointe. Le soir venu, les voyageurs voulant rentrer chez eux se sont presque battus pour pouvoir rentrer dans une rame du RER alors que les agents de la SNCF et de la police ferroviaire les appelaient au calme. En vain. La scène a été filmée et a incité Alexandre Benalla à réagir sur Twitter.
 
L’ancien collaborateur du président Macron s’en est vivement pris aux policiers et aux agents SNCF, leur opposant les travailleurs pauvres et "immigrés". Selon lui, il y a d’un côté les privilégiés et de l’autre "les travailleurs pauvres". Et s’il faut une réforme des retraites, c’est justement pour remettre tout le monde sur un pied d’égalité explique Alexandre Benalla. "Voir les travailleurs pauvres (en majorité immigrés) se battre, pour pouvoir rentrer chez eux en banlieue après une journée de travail, et bloqués par des privilégiés ... qui ne veulent pas renoncer à leurs privilèges !", écrit-il. Avant de renchérir quelques minutes plus tard et de prendre la défense de la réforme du gouvernement : "La réforme des retraites, c'est suppression des privilèges, et système plus égalitaire, mais certains refusent de lâcher leurs avantages, et la redistribution, ceux qui contestent cette réforme sont égoïstes et sectaires !"
 
Alexandre Bennalla est poursuivi dans cinq affaires. Il a été mis en examen pour violences commises en marge du défilé du 1er-Mai 2018 et pour son usage abusif de ses passeports. Les procédures judiciaires à son encontre sont toujours en cours.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article