Vidéo polémique - Quand les grévistes de la RATP multiplient les insultes homophobes contre ceux qui travaillent : "suceur de b*te, pédé, enculé" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Vidéo polémique - Quand les grévistes de la RATP multiplient les insultes homophobes contre ceux qui travaillent : "suceur de b*te, pédé, enculé"

Une vidéo relayée ce mercredi montre un machiniste non gréviste de la RATP violemment pris à partie par ses collègues qui bloquaient, le 10 décembre, un dépôt de bus. La régie exprime son "soutien" avec le chauffeur.
 
Les tensions sont vives entre grévistes et non-grévistes. Une nouvelle vidéo partagée ce mercredi sur Twitter montre des agents de la RATP en grève insulter copieusement un conducteur de bus non-gréviste qui quittait son dépôt pour assurer son service. Un face-à-face qui symbolise les rapports crispés pouvant exister entre les différentes parties au moment où le mouvement social contre la réforme des retraites bat son plein.
 
Confirmés par la RATP à LCI, les faits se sont déroulés à la sortie du dépôt de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) le matin du mardi 10 décembre. Alors qu'il ne prend pas part à la grève entamée le jeudi 5 décembre au sein de la régie des transports parisiens, le machiniste est interpellé par des agents grévistes au moment de sa prise de service entre 7h30 et 8h30.
 
Pour le moins tendue, la vidéo de l'altercation, initialement diffusée via Snapchat, commence par un chant d'insultes avant que plusieurs personnes s'approchent du bus. Le chauffeur s'arrête alors au niveau du piquet de grève et baisse sa vitre. S'ensuivent des échanges houleux entre les différents protagonistes.
 
Sur cette même séquence, on peut voir des membres casqués des forces de l'ordre venir séparer le chauffeur des grévistes. La RATP indique à LCI que leur intervention a permis "le déblocage complet du site aux alentours de 9 heures".
 
Concernant le chauffeur, la RATP, qui condamne "fermement ces agissements", assure qu'"il va bien et était en service aujourd'hui".
Qu'on supprime leurs primes de 13è mois à ces connards, qu'on les vire une bonne fois pour toute à ces connards... Dire que certains osent dire être entré juste pour les avantages... Je ne serai plus jamais rassuré en prenant le métro...
 
Un mec qui disait qu'il est rentré à la SNCF ou RATP pour partir à la retraite à 52ans... Ca veut tout dire...
 
Ce ne sont pas des grévistes mais des gens qui veulent foutre la merde et qui ne veulent pas avancer...
 
Ces gens là n'avaient qu'à mieux voter aux élections présidentielles et législatives...
 
Qu'ils prennent le boulot d'un agriculteur, d'un ouvrier, d'un commerçant, qu'ils changent de boulot tous les mois avec des pauses par ci et par là le temps de trouver un autre boulot, qu'ils font du travail à temps partiel quand ils ne sont pas aptes à travailler pour cause de maladie, on verra qui sont les perdants, si il n'y a pas cette réforme qui est mise en place...
 
C'est bon, conduire le train ou le métro, tout est électrifié, ce n'est plus du temps où on mettait du charbon ou du bois dans la chaudière... Là, oui, ce temps là était très dur, et pourtant la retraite était bien plus tard...
 
Certains disent qu'on leur casse le contrat, mais c'est toujours comme ça quand on change... Si ça allait à leur avantage, en rebaissant l'âge de départ à la retraite et en augmentant leur salaire ou retraite, on casserait le contrat d'origine et pourtant ils seraient content... Toujours dans un sens, jamais dans l'autre.
 
Qu'ils aillent faire un tour dans les autres pays, où là tu dois fermer ta gueule... On est la risée...
 
Bientôt il va y avoir un drame et encore une fois faudra attendre qu'il y ait un mort pour s'en rendre compte...
 
Ce gouvernement non plus n'est pas mieux, car ils ne font rien pour que ça s'arrange, marre de leur laxisme sur ce côté là... Et un Président silencieux envoyant au casse pipe son premier ministre...
 
Oui je suis pour cette réforme car il faut faire quelque chose, car on vit de plus en plus vieux, on est de plus en plus nombreux, et qu'il manque de l'argent, et même si je suis pour le retour de l'ISF et la distribution des richesses, il manquera de l'argent pour les retraites.
 
Car la vérité c'est que dans la caisse des retraites des cheminots, tellement qu'il n'y a que des avantages, elle est vide qu'ils puisent dans les caisses des retraites des autres.
 
Au bout d'un moment, faut se remettre en question.
 
Et Non, je ne suis pas pour ce gouvernement, je n'ai pas voté au second tour alors que tout le monde me disait qu'il fallait voter contre Marine le Pen pour faire barrage au FHaine.
 
Au premier tour j'ai voté Mélenchon, que je regrette tellement qu'aujourd'hui, il me déçoit, et qu'avant tout je voulais Hamon et son revenu universel, mais alors que la plupart des GJ souhaite ce revenu Universel, il y a deux ans personne en voulait de ce revenu qui était jugé d'assisté ce qui n'est pas le cas...
 
Mais les plus assisté, ce ne sont pas les chômeurs ni les RMIstes (oui RSA, mais ça ne sonne pas très beau RSAiste lol), ni les allocataires de l'AAH, mais bel et bien certains qui prennent un métier non pas par passion mais pour leurs avantages et leur confort (départ à la retraite 5 ou dix ans plus tôt, voyage gratuit, revenu des retraites par rapport aux six derniers mois de salaires, pour les enseignants grévistes avoir les vacances scolaires, en France, il y a plus de vacances que dans les pays voisins, mais se plaignent de ne pas avoir de vacances hors scolaires ou de ne pas etre payé assez... Mais seraient contre de travailler pour faire des cours de rattrapage ou des colonies de vacances ou des centres de vacances au moment des grandes vacances).
 
Que ces gens qui se plaignent, qu'ils changent de boulot, qu'ils deviennent caissières, vendeur dans un magasin, éboueurs, travailler dans le bâtiment, soldats sur le terrain, pompiers et braver le feu.
 
Maintenant, si ils veulent exprimer leur colère, au lieu de faire chier TOUS les français, à l'approche des fêtes et qu'ils laissent ceux qui souhaitent travailler, qu'ils rendent le transport en commun gratuit, qu'ils manifestent devant l'Elysée ou devant Matignon, ou devant l'Assemblée...
 
Certains vont s'énerver, m'insulter, en lisant une partie qui leur arrange et jamais se poser les bonnes questions, analyser ou autres... Ces gens qui crient au scandale avec le mot démocratie, mais ne connaissent pas la définition, car la démocratie pour eux, ne vont que dans leur sens !
 
Vivement la concurrence et vivement qu'on privatise la SNCF...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article