Accusé de pédophilie, l'écrivain Gabriel Matzneff répond à BFM TV : "Non, je n'ai pas commis de crimes... Des garçons et des filles jeunes vous sautaient dessus..." - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Accusé de pédophilie, l'écrivain Gabriel Matzneff répond à BFM TV : "Non, je n'ai pas commis de crimes... Des garçons et des filles jeunes vous sautaient dessus..."

Accusé de pédophilie, l'écrivain Gabriel Matzneff répond à BFM TV : "Non, je n'ai pas commis de crimes... Des garçons et des filles jeunes vous sautaient dessus..."

Gabriel Matzneff a fui la France pour l’Italie depuis la publication du livre Le Consentement, dans lequel Vanessa Springora l’accuse d'avoir profité de son jeune âge pour exercer sur elle une forme d'emprise et de viols quand elle était adolescente. BFM TV a retrouvé et rencontré l'écrivain, désormais visé par une enquête pour viol sur mineur. Il a accepté de répondre aux questions à condition de ne pas montrer son visage et avec un son enregistré sur un téléphone. 

Face à la journaliste il n'exprime pas vraiment de regrets et tente de se défendre : 

"Non je n'ai pas commis de crimes. Ecoutez, si on emploie ce mot crime, si c’est une définition juridique, je ne peux rien dire là-dessus, Mais enfin, ça m’apparaît, ce mot, crime… À l’époque, on parlait de détournement de mineur, d'incitation du mineur à la débauche, d'atteinte à la pudeur... Mais jamais personne ne parlait de crime ! On peut parfois faire des choses sans y penser. Je dois dire qu'à l'époque, personne ne pensait à la loi. Il n’y avait pas de loi. Vous étiez là comme voyageur et vous aviez des garçons et des filles jeunes qui vous draguaient et vous sautaient dessus, sous l’œil bienveillant de la police. L'État enfonce le clou pour m'enfoncer la tête dans l'eau. Que je me tue, que je me tue, c’est ça le piège ! C'est vraiment l'Union Soviétique ! Allez, Matzneff, au goulag. Je ne sais pas comment j'en tiens le coup.” 

Source JMM

C'est juste qu'en 30 ans, l'époque a changé.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article