Claire O’Petit, députée en Marche, demande au gouvernement de retirer l’âge pivot du projet pour débloquer la situation - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Claire O’Petit, députée en Marche, demande au gouvernement de retirer l’âge pivot du projet pour débloquer la situation

Claire O’Petit, députée en Marche, demande au gouvernement de retirer l’âge pivot du projet pour débloquer la situation

Ce matin, Jean-Marc Morandini était de retour pour le premier numéro de l'année de "Morandini Live" en direct sur CNews et Non Stop People. Alors que ce lundi marque le 33e jour de grève en France, un débat avait lieu sur le plateau concernant la réforme des retraites.

Invitée, la députée LREM Claire O'Petit a demandé au gouvernement de retirer l'âge pivot du projet afin de débloquer la situation.

"Il faut supprimer l'âge pivot ?", a demandé Jean-Marc Morandini. "A partir du moment où c'est un blocage, il ne faut absolument pas hésiter. Pour moi, le plus important, c'est la retraite à points. Je reste persuadée que ce n'est pas une nécessité absolue", a-t-elle répondu.

Et d'ajouter : "J'espère que cette semaine justement ils vont le faire. On ne peut pas rester bloqué sur une date en plus qui peut changer au cours de la vie, qui peut évoluer différemment. Ce qui sera important quand vous arrivez à une période de la retraite, c'est de savoir combien vous aurez de points. Si votre santé le permet et que vous pouvez faire six mois ou un an de plus pour avoir une retraite plus confortable, je vous assure que vous ne réfléchissez pas, vous le faites".

"Nous vivons de plus en plus tard. Mais, arrivé à un certain âge, nous avons une angoisse de l'EHPAD. Si un jour, nous avons malheureusement besoin de rentrer dans un établissement comme ça, moi j'espère que ma fille aura une retraite vraiment confortable de façon à ce que ce ne soit pas ses enfants qui paient pour elle. Aujourd'hui, s'il m'arrivait quelque chose, ce sont mes enfants et petits-enfants qui paieraient à la fin mon EHPAD", a-t-elle conclu.

Source JMM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article