Evènement opération Semaine Green : Les chaines du groupe M6 vont décliner leurs émissions et proposer des programmes spéciale écologie dans la semaine du 25 au 2 février - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Evènement opération Semaine Green : Les chaines du groupe M6 vont décliner leurs émissions et proposer des programmes spéciale écologie dans la semaine du 25 au 2 février

Evènement opération Semaine Green : Les chaines du groupe M6 vont décliner leurs émissions et proposer des programmes spéciale écologie dans la semaine du 25 au 2 février

Les chaines du groupe M6, à savoir M6, W9 et 6Ter vont proposer une spéciale semaine Green du 25 au 2 février avec les émissions habituelles déclinées en écologie (comme Turbo, Capital, E=M6…) ou des programmes évènementielles.

Dimanche 26 janvier :

11h20 Turbo (Présenté par Dominique Chapatte)- M6

Les voitures électriques sont-elles écologiques ? Quel carburant « vert » choisir ? Quels sont les efforts des constructeurs pour limiter l'emprunte carbone dans la fabrication des automobiles ? 100% électrique, hybride ou à hydrogène : quelle voiture choisir selon ses besoins ? Face à ces multiples questions autour de l'automobile et de l'environnement, Turbo consacre une émission spéciale afin de répondre aux nombreuses questions des automobilistes.

20h25 E=M6 (Présenté par Mac Lesggy) - Gel douche, savon, coton-tige, papier toilette : Être propre de la tête aux pied, c'est toute une science - M6

E=M6, l'émission scientifique la plus populaire de la télévision française, va apporter un éclairage scientifique et pédagogique sur les comportements quotidiens des Français, qui peuvent être modifiés afin de mieux préserver l'environnement. Des idées reçues aux bonnes pratiques, Mac Lesggy consacre son émission à notre hygiène quotidienne. Faut-il se laver avec un gel douche ou avec un savon ? Quelle est l'alternative au coton-tige ? Comment peut-on remplacer notre papier toilette ?

21h05 Capital (Présenté par Julien Courbet) - Consommer autrement : Oui mais à quel prix ? - M6

Invité exceptionnel : Nicolas Hulot.

Face à l'urgence écologique, on nous demande de revoir tous nos modes de vie et surtout de consommation. Un défi majeur qui nous oblige à repenser notre façon de produire : nourriture, énergie transport… Mais à quel prix peut s'opérer une telle transition ? Pourquoi est-il si difficile de s'extraire des choix industriels qui ont été faits en France ? Au-delà des efforts et des investissements nécessaires pour tout changer, pouvons-nous au moins espérer réaliser des gains pour la planète… et notre portefeuille ?

Electroménager en panne : Révélations sur la seconde vie de votre lave-linge

En France, chaque foyer possède en moyenne sept gros appareils électroménagers dont l'incontournable machine à laver le linge. Contrairement au réfrigérateur ou au four, c'est la seule machine à être à ce point malmenée plusieurs fois par semaine. Elle ingurgite des produits chimiques, tourne tambour battant, souvent remplie d'une grande charge de vêtements, quand ce ne sont pas des mouchoirs ou des pièces de monnaie oubliés dans une poche de pantalon qui se coincent dedans ! Alors à force d'être très sollicitées, les machines à laver tombent en panne. Et lorsque le délai des 2 ans de garantie est dépassé, c'est le dilemme. Réparer ou changer ? 7 Français sur 10 préfèrent en acheter une neuve plutôt que de réparer. Face à des machines toujours moins chères, cela vaut-il toujours le coup de mettre de l'argent dans une réparation ? Et si l'on décide de s'en séparer, que devient notre lave-linge ? Pourrions-nous en réparer davantage et donner une seconde vie à des milliers de machines au lieu de les broyer dans des « déchireuses » et les recycler pour un coût annuel de 26 millions d'euros ? Capital révèle les dessous de cette filière - pas très propre - du recyclage des machines à laver.

Electricité : Pourquoi le prix n'a pas fini d'augmenter ?

C'est une des énergies les plus utilisées par les foyers français : 41% de nos logements sont chauffés à l'électricité et pourtant son prix a été multiplié par sept depuis 1973. Trois-quarts de l'électricité que nous utilisons quotidiennement est d'origine nucléaire et provient des 19 centrales qui quadrillent la France et qui sont le gage de l'indépendance énergétique de notre pays. À la tête de toutes ces centrales, EDF, l'unique producteur d'énergie nucléaire en France, nous promet une électricité pas chère mais aussi écologique sans émission de CO2. Mais qu'en est-il réellement ? Payons-nous vraiment le bon prix pour cette électricité ? De l'exploitation sous haute tension des réacteurs à leur couteuse déconstruction, du fameux EPR, le réacteur nouvelle génération, à la question brûlante des déchets radioactifs, Capital a enquêté pendant plusieurs mois dans un univers peu enclin à la communication. Quel est le vrai coût du mégawattheure ? Devons-nous nous attendre tôt ou tard à voir notre facture exploser ? Et rogne-t-on sur notre sécurité pour faire des économies ? Révélations sur le vrai prix de votre électricité.

Pesticides : Pourquoi y en a-t-il toujours plus dans votre assiette ?

Vous pensiez que l'époque des pesticides était révolue ? Vous n'êtes pas au bout de vos surprises… Utilisés en masse depuis les années 50, ils ont permis de booster les rendements des champs pour pouvoir nourrir toute la population française. Grâce à ces insecticides, ces fongicides, ces herbicides, notamment le célèbre Round up, les agriculteurs ont pu atteindre des niveaux de vie décents. Mais désormais, les consommateurs rejettent en bloc ces pesticides, critiquant leur dangerosité pour l'alimentation. À partir de 2008, l'état a mis en place des plans de réduction des pesticides sur dix ans et a même lancé des « plans phyto » destinés à aider les agriculteurs à trouver des alternatives. Pourtant aujourd'hui, les chiffres d'utilisation des pesticides sont en constante augmentation et notre pays n'en a jamais consommé autant. Comment une telle situation est-elle possible ? Capital a enquêté sur ces substances qu'on croyait en voie de disparition.

Mardi 28 janvier :

21h05 Les Stars chantent pour la planète (Présenté par Jérôme Anthony) - W9

Dans le cadre de la semaine Green, W9 vous propose une soirée évènement : vos stars françaises et internationales se mobilisent pour la planète aux côtés de Yann Arthus-Bertrand et la Fondation GoodPlanet. Sting, Angèle, Jean-Louis Aubert, Mika, Kids United, Julien Clerc, Kendji Girac et bien d'autres artistes ont répondu présents.

Ils sont venus donner de la voix sur ces chansons qui racontent notre belle planète, que ce soit leurs propres tubes ou des reprises inédites. Au programme : « Message in a bottle » interprété par Sting, « Underwater » de Mika, « Où va le monde ? » de Kendji Girac, « Il sera trop tard » d'Angèle, « L'hymne de nos campagnes » du groupe engagé Tryo, « Laissons entrer le soleil » de Julien Clerc, « Un autre monde » de Jean Louis Aubert, une reprise inédite de « Earth song » de Mickael Jackson avec Chimène Badi accompagnée d'une chorale, une reprise inédite de « Je suis un homme » de Zazie interprétée par Jérémy Frerot…

L'ensemble de ces prestations est accompagné par de belles images prises par Yann Arthus-Bertrand, illustrant la beauté et la fragilité de notre planète. Les artistes ont également à cœur de soutenir les actions de la Fondation GoodPlanet : chacun d'entre eux est venu avec un objet personnel, ou du temps, à offrir pour une vente aux enchères exceptionnelle qui se déroulera en direct sur le site de la Fondation pendant l'émission.

Mercredi 29 janvier :

21h05 Maison à vendre (Présenté par Stéphane Plaza) - Célyne / Pascal et Aurélie - M6

Célyne, 50 ans, est fonctionnaire, chargée de relations publiques événementielles. Elle vit dans une petite maison atypique et pleine de charme à Epinay-sur-Seine en Seine-Saint-Denis depuis 20 ans.

Son fils de 21 ans ayant maintenant quitté le nid, Célyne souhaite plus que tout vendre sa maison. Elle rêve en effet de changer de vie, d'ouvrir un lieu culturel, salon de thé / librairie / cinéclub en Bretagne, pour se rapprocher de son fils. Un projet qui tient très à cœur à cette passionnée de culture ! Mais cela fait déjà 2 ans que sa maison est sur le marché ! Sans succès… La décoration très personnalisée et la multitude de petits travaux restant en suspens ont dû faire fuir les acheteurs potentiels… Et notamment, un gros problème d'isolation.

Sophie Ferjani, notre architecte d'intérieur, va proposer à Célyne une solution d'isolation économique issu du recyclage du papier : la ouate de cellulose, mais va également rénover chaque pièce et revoir la décoration, tout en gardant le côté atypique de cette maison.

L'occasion pour Stéphane Plaza de prodiguer ses conseils pour enfin vendre au plus vite, et de rappeler que l'on a tout à gagner à améliorer l'isolation de sa maison… car c'est surtout par le toit et les murs que s'échappe la chaleur !

Une bonne isolation va en effet permettre de diminuer sa facture de chauffage, d'améliorer son confort au quotidien, et enfin, de donner de la valeur à son bien, en améliorant le Diagnostic de Performance Energétique (DPE).

Pascal, 52 ans, et Aurélie, 41 ans, se sont rencontrés il y a 12 ans. Ils ont deux enfants, Ruben, 11 ans, et Laihlya, 10 ans, et Pascal a deux enfants d'une première union. Le couple travaille ensemble en tant que franchisés d'une enseigne de restauration. La famille vit à Nozay dans l'Essonne dans une maison que Pascal a fait construire alors avec son ex-femme. Et c'est bien le problème : Aurélie ne supporte plus de vivre dans une maison qui n'est pas la sienne.

Pascal a mis du temps à vouloir quitter cette maison qu'il avait pensée depuis le début, mais il a fini par céder et l'a mise en vente il y a 2 ans. Pour l'instant sans résultat : malgré une dizaine de visites, personne ne s'est vraiment intéressé à cette maison.

Stéphane Plaza va essayer de comprendre ce qui bloque cette vente. Il va les aider à vendre au plus vite pour qu'ils puissent acheter un bien qui plaise aussi à Aurélie.

Emmanuelle Rivassoux, architecte d'intérieur, va tout mettre en œuvre pour rendre cette maison fonctionnelle et chaleureuse, pour enfin provoquer un coup de cœur chez les visiteurs.

21h05 2050 - déchets : Peut-on encore éviter le pire ? - W9

L'humanité pourrait-elle un jour disparaître, anéantie par ses déchets ? Si ce scénario catastrophe relève aujourd'hui de la fiction, il pourrait pourtant devenir réalité, à courte échéance. En effet, d'après un rapport de la banque mondiale, si rien ne change, la production mondiale de déchets augmentera de 70% d'ici 2050. Et les conséquences pourraient s'avérer catastrophiques.

Car si la planète suffoque sous les déchets, ses habitants risquent de voir leur santé directement menacée par les animaux nuisibles qui proliféreront. Des émanations toxiques pourront empoisonner les humains, via l'air qu'ils respirent, l'eau qu'ils consomment, ou les aliments qu'ils ingèrent.

Dans ce nouvel épisode de la collection « 2050 » nous vous proposerons à travers des scènes de fiction choc, d'illustrer les effets de cette prolifération de détritus. Vous vous retrouverez plongé dans un Paris envahi par les poubelles, parmi lesquelles grouillent des rats toujours plus nombreux, qui propagent des maladies graves. Vous découvrirez aussi une petite ville de la Creuse où des habitants sont gravement intoxiqués par des décharges sauvages de déchets électroniques. Mais aussi des ports français où les bateaux de pêche n'ont plus le droit de sortir : les poissons sauvages sont devenus impropres à la consommation, à cause des déchets plastiques qui polluent l'océan.

Ces scènes, aussi surréalistes puissent-elles paraître, ont pourtant déjà des airs de déjà vu dans de nombreux endroits de la planète : à Madagascar, envahie par les déchets, la peste véhiculée par les rats a déjà frappé en 2017 et 2018. En France, où plusieurs grandes villes françaises croulent elles aussi sous les ordures, les cas de leptospirose sont de plus en plus nombreux.

Dans toutes les mers du globe, les poissons et cétacés meurent étouffés par le plastique. Sur la seule année 2016, le monde a produit 242 millions de tonnes de déchets plastiques, soit l'équivalent d'environ 24 000 milliards de bouteilles en plastiques de 50 centilitres. Et nous, humains, ingérons, y compris en France, des quantités inimaginables de plastique : l'équivalent du poids d'une carte bancaire chaque semaine !

Quant aux déchets électroniques, ils empoisonnent les populations asiatiques, qui désormais refusent de recycler tous ceux qui proviennent d'Europe. Qu'allons-nous faire de ces déchets, que nous ne savons pas éliminer ? Pour comprendre comment nous en sommes arrivés là, notre récit s'appuiera également sur des interviews d'experts, des témoignages et des séquences exclusives.

Grâce à « 2050 », vous allez découvrir notre futur tel qu'il pourrait être si nous ne faisons rien pour inverser la tendance. Pourquoi le pire est possible. Et comment nous pouvons l'éviter.

Suivi d'un débat présenté par Stéphanie Renouvin à 22h35.

Suite à ce nouvel épisode « 2050 » consacré aux déchets, Stéphanie Renouvin accueillera en plateau plusieurs invités experts qui débattront autour de ces enjeux environnementaux.

Jeudi 30 janvier :

21h05 Familles Extraordinaires (présenté par Elodie Gossuin) - Zéro déchet, zéro gaspillage : Des familles font des économies et polluent moins - 6Ter

À l'heure où le changement climatique devient un sujet de préoccupation pour les Français, trois familles extraordinaires ont décidé de passer à l'acte. Changer leur mode de vie, moins polluer, produire elles-mêmes leur électricité, leurs légumes, récupérer l'eau de pluie : autant de défis à relever. Pour y arriver, elles ont fait des concessions. Mais elles ont déjà réalisé des économies significatives.

À Bordeaux, Aurore, 38 ans, et Yoann, 40 ans, se sont lancés dans le « zéro déchet ». Ils luttent contre le gaspillage et bannissent le plastique qui avait envahi leur maison : sacs, emballages alimentaires, flacons, jouets. Aujourd'hui, la maman achète toutes ses denrées en vrac, dans des bocaux en verre et chez elle, même les sachets de thé sont réutilisables ! Les deux enfants, Amaury, 7 ans, et Valentin, 4 ans, sont élevés dans cet état d'esprit.

Près de Cambrai, dans le Nord, Sandrine, 41 ans, et Christophe, 43 ans, ont construit leur maison autonome en énergie et en eau. Désormais, le soleil rythme leur quotidien. En hiver, malgré les panneaux solaires, ils vivent l'œil rivé sur le compteur électrique pour ne pas se retrouver dans le noir à l'heure du dîner. Les parents visent aussi l'autonomie alimentaire, cultivent leurs légumes et font leurs propres conserves. Mais auront-ils de quoi nourrir leurs trois enfants, Léa, 12 ans, Romain, 19 ans, et Nicolas, 23 ans ?

Entre Angers et Rennes, Cécile, 38 ans, et Olivier, 36 ans, ont choisi de s'installer dans un éco-hameau. Ils ont construit leur maison en bois et paille. Ils sont autonomes en eau et en électricité. Chez eux, c'est Cécile qui fait l'école à la maison pour leurs deux enfants, Jolan, 13 ans, et Méline, 11 ans. Une éducation originale, qui passe par la découverte de la nature et le partage d'activités avec les autres habitants. Résultat : à 13 ans, Jolan sait couper du bois comme un homme !

Dimanche 2 février :

17h20 - 66 minutes : Le gaspillage alimentaire (M6)

Chaque seconde dans le monde, 41,2 tonnes de nourritures consommables sont jetées à la poubelle. En France les chiffres ne sont pas mieux : 16 milliards d'euros d'aliments « propres » sont gaspillés par les Français chaque année. Le plus gros gaspilleur reste le consommateur, qui jette l'équivalent d'un repas par semaine. Face à cela, de plus en plus d'initiatives anti-gaspillage voient le jour. De jeunes start-ups, des applications et même des écoles s'engagent dans le mouvement.

Yann est l'un des fondateurs des « gar's pilleurs », un groupe qui milite contre le gaspillage alimentaire généré par la grande distribution. Une chaîne de magasin, « Nous Anti Gaspi », a été lancée il y a 3 ans avec une idée simple : récupérer les produits proches de la date de péremption ou mal calibrés ou encore les légumes « moches » pour les vendre à prix cassé aux consommateurs. À Châteaugiron, nous nous rendons dans l'entreprise « Colasi » qui fabrique des crêpes bretonnes. Grace à ce nouveau débouché, la société ne jette quasiment plus aucun de ses produits. Samba, artisan boulanger, peut dire qu'il ne met plus rien à la poubelle. Il a eu l'idée en découvrant l'application « Too Good To Go ». Via cette plateforme, les commerçants peuvent vendre tous leurs invendus à moitié prix. Murielle, à la tête d'une tribu de trois enfants, essaye de cuisiner avec le moins de déchets possible. Dans son sac de course il n'y a que le minimum, et elle a tout acheté au poids pour éviter les emballages mais surtout pour contrôler les portions dont elle a besoin.

20h25 - E=M6 : Gel douche, savon, coton-tige, papier toilette : être propre de la tête aux pied, c'est toute une science

E=m6, l'émission scientifique la plus populaire de la télévision française, va apporter un éclairage scientifique et pédagogique sur les comportements quotidiens des Français, qui peuvent être modifiés afin de mieux préserver l'environnement. Des idées reçues aux bonnes pratiques, Mac Lesggy consacre son émission à notre hygiène quotidienne. Faut-il se laver avec un gel douche ou avec un savon ? Quelle est l'alternative au coton-tige ? Comment peut-on remplacer notre papier toilette ?

23h10 - Enquête exclusive - Royaume du Bhoutan : La dictature du bonheur (M6) 

Petit royaume coupé du monde, niché aux pieds de l'Himalaya, le Bhoutan est réputé pour sa conception du bonheur et sa nature somptueuse. Au Bhoutan, on ne parle pas de PIB, mais de BNB (Bonheur National Brut) ! Un concept étonnant inscrit dans la constitution qui met l'accent sur la conservation des traditions culturelles, l'agriculture biologique et la fierté d'être un habitant du pays. C'est aussi le pays le plus écolo du monde, le seul qui puisse se vanter d'un bilan carbone négatif. 70% du territoire est recouvert de forêts et de parcs nationaux où la faune sauvage peut prospérer en toute liberté. On y croise des tigres dans les forêts tropicales et des ours bruns sur les cimes himalayennes. Mais derrière cette façade idyllique, le Bhoutan n'a accédé à la télévision qu'il y a 10 ans. La vente de cigarettes et d'alcool est interdite la plupart des jours de la semaine. Le bouddhisme est la seule religion tolérée par la dynastie Wangchuck, qui dirige le pays depuis un siècle. Thinley, ancien dealer de drogue, a vu sa peine de prison effacée à condition qu'il devienne moine. Au Bhoutan, les monastères sont pour beaucoup une alternative à la prison. Depuis son ouverture à Internet, une nouvelle jeunesse s'émancipe à Thimphou, la capitale. Novin, 25 ans, est guide touristique et membre du seul groupe de heavy metal du pays. Habillé trash le week-end, il porte son habit traditionnel en semaine. Grace est une jeune chef qui a ouvert un restaurant bio dans la capitale. Elle casse les codes d'une société encore très conservatrice. Elle a osé divorcer d'un mari violent et a monté, seule, son business. Elle emploie ses deux sœurs et fait vivre également sa mère - restée à la campagne - à qui elle achète ses légumes. Le vendredi soir, elle sort dans l'un des rares night clubs de la ville ou se produit Delchen, le seul transsexuel du pays. Le Bhoutan s'ouvre et mise sur un tourisme haut de gamme. Stars hollywoodiennes ou milliardaires s'y rendent pour soigner leur karma. Thimphou est en plein boom économique et immobilier. Une croissance et un bonheur qui se construisent en partie sur le dos d'une main d'œuvre bon marché venue d'Inde. Nous avons suivi le chantier d'une route à près de 3 000m d'altitude où les ouvriers travaillent pour un salaire ridicule.

Enquête exclusive et insolite au royaume prétendu du bonheur.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article