Gastro-entérite : La Touraine passe en zone rouge - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Gastro-entérite : La Touraine passe en zone rouge

L’Indre-et-Loire passe en zone rouge pour l’épidémie de gastro-entérite, selon la carte du réseau de médecins Sentinelles. Jusqu’à peu, le département avait réussi à échapper au virus qui sévit dans toute la France.
 
Diarrhée, nausées, vomissements… Une vague de contaminations au virus de la gastro-entérite gagne la Touraine depuis quelques jours, alors que le département échappait jusqu’alors à l’épidémie. Selon la carte publiée par le réseau Sentinelles, un réseau de médecins qui recense le nombre de malades en France, environ 9 000 personnes ont été contaminées par le virus - soit près de 340 personnes pour 100 000 habitants. Dont beaucoup en Indre-et-Loire, qui est passé du vert au rouge vif sur la carte. "Le virus est très actif, et il se diffuse rapidement auprès de la population tourangelle, explique le docteur Paul Phu, président de SOS Médecins à Tours. Il y a eu un début d’activité importante de la maladie le 3 janvier, et depuis elle progresse de façon très nette."
 
En l’espace d’une semaine, SOS Médecins a largement doublé le nombre de ses consultations pour cause de gastro-entérite en Touraine. "On est passé de vingt-deux consultations le 1er janvier, contre cinquante-trois la journée du 7 janvier", détaille le docteur Paul Phu. En tout, l’antenne tourangelle de SOS Médecins a traité 270 cas de gastro-entérite la première semaine de janvier. Un nombre en hausse par rapport à l’année dernière, à la même période, où 170 patients avaient été traités. "Pour l’instant, la gastro-entérite représente 16% des consultations chez SOS Médecins à Tours, contre 8% l’année dernière."
 
Selon le docteur Paul Phu, le virus est assez virulent. Un certain nombre de ses patients ont souffert de forte déshydratation. "On a été obligés de les réhydrater par perfusion, parce qu’ils ne tenaient pas debout, qu’ils avaient des tensions très basses. Ce n’était pas que des personnes âgées, on a eu aussi des personnes relativement jeunes."
 
Prudence, donc. Surtout que l’épidémie risque bien de perdurer. "Selon nos chiffres, on est toujours en phase de progression du virus", alerte le président de SOS Médecins à Tours. Le virus de la gastro-entérite se propage de personne à personne, ou via l’alimentation. Pour échapper à l’épidémie, le docteur Houria Mouas, conseillère médicale au sein de l’Agence régionale de santé Centre-Val-de-Loire, rappelle quelques gestes simples, mais efficaces. "Il faut se laver les mains régulièrement, et utiliser du gel hydroalcoolique si ce n’est pas possible. Il faut aussi éviter de faire la bise, et de serrer des mains. Et si l’on rencontre des gens malades, il faut bien sûr se tenir à distance." Des conseils qui valent aussi pour prévenir de la grippe, qui ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article