L'épidémie de gastro-entérite s'est renforcée au cours de la première semaine de janvier en France, selon les estimations du réseau Sentinelles - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

L'épidémie de gastro-entérite s'est renforcée au cours de la première semaine de janvier en France, selon les estimations du réseau Sentinelles

Parmi les épidémies hivernales, la gastro-entérite se renforce en France métropolitaine, la grippe poursuit sa progression, tandis que la bronchiolite sévit encore, selon les estimations du réseau Sentinelles publiées ce mercredi.

L'épidémie de gastro-entérite s'est renforcée au cours de la première semaine de janvier en France, selon les estimations du réseau Sentinelles.

Les consultations en médecine générale ont progressé avec 326 consultations pour diarrhée aiguë pour 100.000 habitants, contre 289 la semaine précédente. Les régions les plus touchées par la gastro la semaine dernière sont la Nouvelle-Aquitaine (462 cas pour 100.000 habitants), le Grand Est (426) et les Pays de la Loire (415).

Sans gravité sauf pour les nourrissons, très sensibles à la déshydratation, ces symptômes disparaissent normalement au bout de quarante-huit heures. Pour s’en prémunir, il faut respecter quelques règles d’hygiène : se laver les mains, ne pas faire la bise, boire dans son propre verre. Il est conseillé de manger des aliments qui ralentissent le transit, comme les pommes, le coing, les pâtes, le riz ou la pomme de terre.

De son côté, la grippe poursuit sa progression, et si aucune région n'a franchi le seuil épidémique en France métropolitaine, onze sur treize ont atteint la phase de pré-épidémie la semaine dernière, contre la moitié la semaine précédente, selon le bulletin hebdomadaire de l'agence sanitaire Santé publique France publié mercredi.
 
L'épidémie de bronchiolite, elle, se poursuit également dans toutes les régions métropolitaines, selon le dernier bulletin de Santé publique France, mais le pic est désormais passé, avec une diminution des passages aux urgences et des interventions de SOS Médecins. 4 253 enfants sont ainsi passés aux urgences la première semaine de janvier, soit une diminution de 17% par rapport à la dernière semaine de décembre. Les actes médicaux SOS Médecins sont quant à eux en baisse de 26%.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article