La France a proposé de suspendre le prélèvement de la "taxe Gafa" en 2020 - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

La France a proposé de suspendre le prélèvement de la "taxe Gafa" en 2020

La France a proposé de suspendre le prélèvement de la "taxe Gafa" en 2020
Afin de trouver un accord international à l'OCDE sur la fiscalité du numérique, la France serait prête à suspendre le prélèvement de sa "taxe Gafa" courant 2020.
 
Les négociations doivent se poursuivre mercredi au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, pour éviter une guerre commerciale entre les Etats-Unis et l'Union européenne.
 
A son arrivée à une réunion des ministres européens des Finances à Bruxelles, Bruno Le Maire a éludé la question : "Je ne vais pas rentrer dans le détail de la négociation. Je préfère que cela reste entre Mnuchin et moi-même", a-t-il déclaré.
 
Il a réitéré son espoir de voir une solution définitive être trouvée "d'ici à fin 2020" au niveau international pour taxer les géants du numérique.
 
"Macron et Trump ont eu une discussion très constructive (...) et ils sont convenu d'éviter toute escalade entre les USA et la France sur cette question de la taxation digitale", a déclaré Bruno Le Maire.
 
"C'est une bonne nouvelle (...). J'ai eu hier Mnuchin [son homologue américain, NDLR] au téléphone, nous continuons à travailler, nos équipes techniques sont en contact jour et nuit pour travailler sur une solution", a-t-il ajouté.
 
Les deux ministres doivent se rencontrer mercredi lors du forum économique de Davos en Suisse.
 
"Cela reste une négociation difficile. Le diable est dans les détails, il faut régler un certain nombre de détails, mais je crois que nous sommes dans la bonne direction", a encore dit le ministre.
 
La France a décidé d'imposer depuis le 1er janvier 2019 une taxe sur les grandes entreprises du numérique à hauteur de 3% de leur chiffre d'affaires, en attendant l'adoption d'une fiscalité internationale.
 
Il y a un an, les Etats-Unis avaient relancé les négociations sur la taxation du numérique au sein de l'OCDE, qu'ils bloquaient depuis plusieurs années, mais ils ont posé en décembre des conditions rejetées par la France.
 
L'administration Trump a ensuite menacé de surtaxer "jusqu'à 100%" l'équivalent de 2,4 milliards de dollars de produits français.
 
Dans une interview accordée au Wall Street Journal, en marge du Forum économique de Davos, le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a pourtant présenté la proposition française comme "le début d'une solution", à la veille de sa rencontre avec M. Le Maire et le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria.
 
Il a également assuré à ce journal que M. Macron avait annoncé la veille à M. Trump la suspension du prélèvement de la taxe.
 
M. Mnuchin a d'ailleurs saisi l'occasion pour brandir la menace de sanctions contre le Royaume-Uni et l'Italie, deux pays qui envisagent également d'imposer unilatéralement les géants du numérique: s'il ne suspendent pas leurs taxes, "ils seront à leur tour confrontés aux tarifs douaniers du président Trump", a-t-il prévenu.
 
Sur Twitter, le CCIA Europe, qui représente le lobby de l'industrie numérique à Bruxelles, a "salué la suspension rapportée de la taxe française sur le numérique et les efforts renouvelés pour obtenir une réforme fiscale internationale".

On n'est pas prêt de taxer les géants américains...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article