Le Fil Actu - Grève Jour 45 - Malgré la dispersion devant la Gare de Lyon, les incidents se poursuivent dans les rues du quartier avec des incendies et des barricades - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le Fil Actu - Grève Jour 45 - Malgré la dispersion devant la Gare de Lyon, les incidents se poursuivent dans les rues du quartier avec des incendies et des barricades

Le Fil Actu - Grève Jour 45 - Malgré la dispersion devant la Gare de Lyon, les incidents se poursuivent dans les rues du quartier avec des incendies et des barricades

19h04: Malgré la dispersion devant la Gare de Lyon, les incidents se poursuivent dans les rues du quartier avec des incendies et des barricades.

18h49: Les street medics des "gilets jaunes" évoquent plus de 20 blessés, dont trois traumas crâniens. Ils listent les hématomes par coups de matraque, des brûlures à cause des palets lacrymogènes, des plaies ouvertes, des malaises liés aux gaz avec ou sans incapacité respiratoire.
 
18h43: La police annonce avoir procédé à 37 arrestations ce soir à Paris.

18h38: La police décide de fermer la Gare de Lyon en raison des incidents qui se déroulent en ce moment sur le parvis selon les informations données ce soir par la chaîne LCI.

18h24: Si la mobilisation de ce samedi s'est déroulée en grande partie dans le calme, la situation s'est tendue vers la fin du parcours. Une fois arrivée l'heure de la dispersion, de nouveaux affrontements ont éclaté entre protestataires et forces de l'ordre. Plusieurs feux ont été allumés.

18h14 : Le point sur la circulation à la RATP :

17h52: Incidents en cours devant la Gare de Lyon avec des feux de poubelles, lacrymogènes et canons à eau.

 

17h45: Trafic quasi normal demain pour les TGV.
 
 
16h57: Les manifestants sont arrivés place de la Bastille. Ils doivent encore reprendre la route pour rejoindre la gare de Lyon, où la mobilisation de ce samedi est censée prendre fin.
 
16h01: Les manifestants sont arrivés gare de l'Est, en chantant "La rue, elle est a nous" et encore "Macron, on vient te chercher chez toi". Des chants anti-policiers se sont également fait entendre. Les forces de l'ordre, cibles de jets de projectiles, ont tiré des gaz lacrymogènes. "Trop de souffrance dans cette sous-France", peut-on lire sur une pancarte. Parmi les autres messages: "Macron Philippe, traitres au peuple", "C'est nous les gentils", "Pas touche à ma retraite", "Blanquer démission". "Il faut dire stop à Macron. Il ne comprend que le rapport de forces, alors on est là et on lâche pas", a déclaré à l'AFP Christophe Rampierre, un retraité de 62 ans de la "petite fonction publique territoriale". "Il y a des vies derrière les politiques que ce Monsieur veut mettre en place", a ajouté cet homme de 62 ans, gilet jaune sur le dos.
15h20: L'Unsa-RATP annonce une suspension de la grève à partir de lundi sur une majorité des lignes de métro.
 
"Après 45 jours de grève, une majorité d'assemblées générales du réseau ferré a décidé de réorienter dès lundi, le mouvement illimité pour s'engager sur une autre forme d'action", indique dans un communiqué l'Unsa-RATP, premier syndicat de la régie des transports parisiens.
 
13h44: Quinze personnes ont été interpellées à Paris en marge de la manifestation annonce la Préfecture de Police.

13h03: Premières tensions à Paris dans le cortège avec la police qui charge à plusieurs reprises des éléments perturbateurs.

12h42: Les épreuves de contrôle continu "E3C" du nouveau baccalauréat ont été annulées samedi matin au lycée Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, après l'intrusion d'opposants dans les couloirs de l'établissement. A partir de 7h30, environ 300 militants, enseignants et étudiants, se sont réunis devant le lycée puis ont investi les couloirs "pour perturber les épreuves" à l'appel d'une intersyndicale, a indiqué Frédéric Campguilhem, cosecrétaire académique de la CGT-Education. "La proviseure a donc décidé de les annuler, les lycéens sont tous sortis, nous sommes contents d'avoir réussi cette action symbolique car tout s'est déroulé dans le calme", a ajouté le responsable syndical.

11h36: Plusieurs centaines de manifestants en ce moment à Paris, Porte de Champerret avec un très important dispositif policier.

10h42: Plusieurs actions en cours ce matin à travers la France. Regardez.

06h41: La CFDT annonce qu'elle va porter plainte lundi, après l'envahissement des locaux de l'organisation syndicale par des grévistes, ce matin. "Quelques dizaines d'individus se sont introduits violemment dans les locaux de la confédération CFDT ce midi. Ils ont agressé verbalement et physiquement des salariés de la CFDT. Nous condamnons cet acte et nous ne nous laisserons pas intimider", a-t-il tweeté. Interrogée par l'AFP, la CFDT a dit qu'il s'agissait d'une action de la "coordination SNCF-RATP", née aux premières évocations d'une grève illimitée, en octobre, contre la réforme des retraites.
 
"C'était une intrusion violente. Ils étaient une trentaine. Un salarié a été plaqué au sol, il y a eu des insultes", a-t-on précisé à la CFDT, qui va "probablement porter plainte".
 
Selon une source policière, "à 12H55 au siège de la CFDT, une centaine de militants CGT s'est réunie devant le site avant qu'une vingtaine de personnes ne s'introduisent dans les locaux".
 
"Vers 14H30, l'ensemble des personnes sont sorties du bâtiment". Sur son compte Twitter, Anasse Kazib (SUD Rail), "cheminot à Paris Nord" qui est l'une des voix du mouvement, a indiqué qu'il s'agissait d'une "action surprise de la coordination RATP/SNCF au siège de la CFDT". "On est là même si Laurent Berger ne le veut pas nous on est là, pour l'honneur des travailleurs..." "Nous sommes solidaire avec les camarades de la CFDT en lutte, mais nous venons dénoncer les propos de Berger", écrit-il.
 
Dans un communiqué, la CGT déclare "ne pas cautionner" l'envahissement des locaux de la CFDT par des grévistes survenu plus tôt dans la journée. "Aujourd’hui le siège de la CFDT a été envahi par des personnes se réclamant d’un collectif de grévistes de cheminots et d’agent de la RATP. Quels que soient les désaccords possibles entre organisations syndicales, la CGT ne cautionne pas ce type d’action. Chaque organisation syndicale est libre de son mode de fonctionnement, de son orientation et de ses revendications. La CGT réaffirme que son combat est celui contre la réforme des retraites par points et le gouvernement qui l’a décidée, rédigée et qui s’entête à vouloir la faire passer malgré les mobilisations et l’opposition majoritaire dans ce pays.", peut-on lire.

06h00:  La RATP annonce une nette amélioration pour ce samedi avec un trafic normal sur 7 lignes de métro. Il s'agit des lignes 1, 2, 7bis, 8, 10, 11 et 14. Les autres lignes auront un "trafic perturbé".

 

La SNCF a dévoilé les prévisions de trafic pour ce week-end. Le trafic sera quasi normal pour les TGV. Huit Transiliens sur 10 circuleront ainsi que 9 TER sur 10. 

Source JMM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article