Le Fil Actu - Incidents autour du théâtre où se trouve Emmanuel Macron : Le journaliste et militant Taha Bouhafs remis en liberté sans mise en examen hier soir après sa garde à vue - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le Fil Actu - Incidents autour du théâtre où se trouve Emmanuel Macron : Le journaliste et militant Taha Bouhafs remis en liberté sans mise en examen hier soir après sa garde à vue

Le Fil Actu - Incidents autour du théâtre où se trouve Emmanuel Macron : Le journaliste et militant Taha Bouhafs remis en liberté sans mise en examen hier soir après sa garde à vue

10h07: Premières réactions de Taha Bouhafs après sa sortie :

08h28: Le journaliste et militant Taha Bouhafs, interpellé vendredi après la manifestation qui a perturbé une sortie au théâtre d'Emmanuel Macron, est ressorti libre samedi soir sans être mis en examen, a appris l'AFP auprès de son avocat. A l'issue de la garde à vue et afin de poursuivre les investigations, le parquet de Paris a décidé d'ouvrir samedi une information judiciaire pour "participation à un groupement formé en vue de commettre des violences ou des dégradations" et "organisation d'une manifestation non-déclarée", selon une source judiciaire.

A ce stade, la juge d'instruction a toutefois décidé de placer M. Bouhafs, 22 ans, sous le statut de témoin assisté, intermédiaire entre la mise en examen et le statut de témoin simple. "C'est un dépassement inédit des atteintes à la liberté d'informer et aux droits des journalistes, à la demande de l'Elysée", a réagi auprès de l'AFP Me Arié Alimi, pour qui "ce n'est que le début d'une affaire d'Etat".

Taha Bouhafs, qui s'est fait connaître par son engagement militant et par ses reportages au coeur des mouvements sociaux, avait été interpellé vendredi soir, son arrestation provoquant à la fois une vague de soutiens et de contestations de son statut de journaliste.

Ce soir là, le jeune homme est présent dans le même théâtre que le président, au 44e jour de grève contre la réforme des retraites. Le reporter filme alors M. Macron assis devant lui puis diffuse la vidéo vers 21H00 sur Twitter, avec ce message: "Je suis actuellement au théâtre des Bouffes du Nord (Métro La Chapelle). 3 rangées derrière le président de la République. Des militants sont quelque part dans le coin et appellent tout le monde à rappliquer. Quelque chose se prépare... la soirée risque d’être mouvementée".

Samedi 18 janvier

18h52: Le journaliste Taha Bouhafs qui avait signalé la présence d'Emmanuel Macron au théâtre va être déféré au Parquet après plusieurs heures de garde à vue.

15h11: Le journaliste a été placé en garde à vue pour "participation à un groupement formé en vue de commettre des violences ou des dégradations", a précisé cette source. Il avait été interpellé vendredi soir à l'issue de la représentation, brièvement perturbée par une tentative d'intrusion de manifestants dans le théâtre, au 44e jour de grève contre la réforme des retraites.

Le président Macron, qui était présent avec son épouse, a été "sécurisé" pendant quelques minutes puis est retourné voir la pièce jusqu'au bout, selon son entourage. Avant le début de la représentation, M. Bouhafs avait écrit sur Twitter : "Je suis actuellement au théâtre des bouffes du Nord (Métro La Chapelle). 3 rangées derrière le président de la République. Des militants sont quelque part dans le coin et appelle tout le monde à rappliquer. Quelque chose se prépare... la soirée risque d'être mouvementée".

M. Bouhafs avait ensuite demandé à ses dizaines de milliers d'abonnés s'il devait ou non lancer ses chaussures sur le président, à l'image du célèbre geste d'un journaliste irakien contre le président américain Georges W. Bush en 2008.

"Je plaisante (...) la sécu me regarde bizarre là", avait-il ensuite précisé.

Taha Bouhafs, connu pour avoir filmé Alexandre Benalla en train de violenter un couple à Paris le 1er mai 2018, avait déjà été placé en garde à vue en juin alors qu'il couvrait une manifestation en banlieue parisienne, s'attirant le soutien d'une partie de la profession. Il doit être jugé le 25 février à Créteil pour "outrage et rébellion".

10h22: Alexandre Benalla revient sur l'exfiltration du Président de la République hier soir : "L'image de la fuite est toujours catastrophique".

09h28: Le journaliste et militant Taha Bouhafs, qui avait signalé sur Twitter la présence d’Emmanuel Macron vendredi soir dans un théâtre parisien a été placé en garde à vue dans la nuit pour "participation à un groupement formé en vue de commettre des violences ou des dégradations". Le jeune homme de 22 ans avait été interpellé à l’issue de la représentation, brièvement perturbée par une tentative d’intrusion de manifestants dans le théâtre, au 44e jour de grève contre la réforme des retraites.

06h38: Frayeur cette nuit pour les services de sécurité du Président de la République et de son épouse. Des manifestants se sont réunis devant le Théâtre des Bouffes du Nord, dans le 10e arrondissement de Paris, hier soir alors qu'Emmanuel et Brigitte Macron s'y trouvaient pour assister à un spectacle. Les manifestants ont tenté de pénétrer dans le théâtre avant d'être repoussé par les forces de l'ordre alors qu'au même moment le chef de l'Etat a été exfiltré. Le Président a été mis à l'abri dans un premier temps avant de quitter le théâtre en voiture et sous escorte policière avec sa femme.

'Le Président assistait discrètement à une représentation aux Bouffes du Nord avec son épouse", a confirmé l'entourage du chef de l'Etat à BFMTV. Le Président continuera de se rendre au théâtre avec son épouse comme il a l’habitude de le faire. Il continuera à protéger la liberté d’expression et de création des artistes menacés par des violences politiques."

 Un militant d'extrême gauche et journaliste indépendant a posté une photo sur les réseaux sociaux localisant le chef de l'Etat. Suite cette publication, plusieurs appels à se réunir devant le théâtre ont été lancés. Selon des témoins sur place, des dizaines de personnes se sont ainsi rassemblées devant le théâtre vers 22 heures criant des slogans pour protester contre la réforme des retraites.

Source JMM

Il y a vraiment des connards. Qu'ils s'en prennent à Macron, ok. Mais pas depuis un lieu public où dans le théâtre il y a des centaines de personnes. Je ne sais pas quelle était cette pièce mais il peut y avoir des personnes âgées et des enfants... Qu'ils aillent à l'Élysée directement mais ils n'ont pas de couilles.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article