Rentrée bousculée pour les télévisions traditionnelles - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Rentrée bousculée pour les télévisions traditionnelles

TF1 et M6 négocient un assouplissement de la publicité à la télévision. France Télévisions arrêtera France 4 et France Ô le 9 août.
 
Chaque année, la télé de papa perd du terrain face à la vidéo à la demande. En 2019, le téléspectateur moyen a passé chaque jour trois heures et quarante minutes devant ses chaînes traditionnelles, soit six minutes de moins qu’en 2018, selon les chiffres de Médiamétrie du 30 décembre 2019. En parallèle, Netflix est devenu la cinquième chaîne française, au côté de France 5, selon l’étude du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) du mois dernier.
 
Dans cet univers tourmenté, TF1, dont des programmes, comme « The Voice », connaissent une certaine usure, a vu sa part d’audience diminuer de 0,7 point pour s’établir à 19,5 %. La Une préfère se concentrer sur ses succès, comme son nouveau télé-crochet, « Mask Singer ». Avec un déclin de « seulement » 0,2 point d’audience en 2019, M6 résiste grâce à « Pékin Express » ou « Top Chef ». Des baisses qui ont fait les affaires du service public : France 2 gagne 0,4 point à 13,9 % d’audience, France 3 limite la casse avec une quasi-stabilité.
 
C’est dans ce contexte que les chaînes traditionnelles abordent une année 2020 compliquée. Tout d’abord, la loi audiovisuelle a encore pris du retard. Pour cause de réforme des retraites, le texte, qui devait être discuté en février, ne devrait pas arriver au parlement avant début avril.
 
En attendant, les chaînes privées continuent de ferrailler pour faire entendre leurs voix. Plusieurs décrets concernant l’assouplissement de la publicité à la télévision ont été mis en consultation, sans qu’elles s’en satisfassent. Ainsi, l’autorisation de passer à l’antenne de la publicité cinéma est assortie d’une condition : quand un spot sera diffusé par une major américaine, la chaîne devra trouver un annonceur pour un film français et/ou d’art et essai. Les groupes audiovisuels continuent de dénoncer cette ouverture « en trompe-l’œil ».
 
Pour lire en intégralité :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article