Une BD interactive en hommage à Mano Solo, sur Mediapart - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Une BD interactive en hommage à Mano Solo, sur Mediapart

Dix ans après après le décès du chanteur, Mediapart propose un voyage dans l'univers de Mano Solo, très original sur la forme. Une bande dessinée interactive basée sur un texte autobiographique inédit de l'artiste. On y retrouve toute sa gouaille et sa poésie.
 
Voilà une excellente raison de vous abonner, si vous ne l'êtes pas encore : Mediapart propose sur son site un produit hybride, à mi chemin entre la vidéo et la bande dessinée. Une BD interactive qui rend hommage à un artiste unique, un poète punk qui manque, depuis dix ans. Il s'appelait Mano Solo. Il est décédé du Sida en 2010, il avait 46 ans. Il était chanteur, mais aussi peintre, dessinateur et écrivain. Et ce sont tous ces talents qui sont réunis ici, sous le titre : "Mano Solo, vive la révolution !"
 
A quoi ressemble une bande dessinée interactive ? On peut aussi parler de "bande défilée", parce qu'on fait défiler le texte et les images sur son téléphone, sa tablette ou son ordinateur. Le texte, c'est un récit autobiographique inachevé de Mano Solo. Et les images, ce sont des dessins dont certains sont animés, des gravures, des photos, des peintures. La réalisation de ce format très original est signée Nicolas Rouilleaut. Et le tout est mis en musique par Eric Bijon, qui était l'accordéoniste de Mano Solo.
 
Le voyage se fait dans le désordre : 1974, 2005, 1968, 1981, 1997... A chacune de ces dates, Mano Solo associe un souvenir, une anecdote, une histoire personnelle. Il raconte son enfance, sa relation houleuse avec son père, le dessinateur Cabu. Il raconte aussi ses démons, la drogue et les bastons.
 
"J'ai passé la moitié de ma vie avec le sang qui bouillonne, la moitié de ma vie dans un char de combat. La moitié de ma vie à dormir sur l'acier froid de ma pensée. "
 
A chaque changement d'année, on change d'ambiance musicale. C'est quand il parle d'amour qu'il est le plus touchant.
 
" Je ne sais que me battre, je voudrais tant apprendre à vivre."
 
Et puis arrive le succès. Les concerts dans des grandes salles. Et la maladie.
 
"Je tiens, chaque soir je tiens comme un miracle permanent. Et chaque soir je sors de scène pour petit à petit m'effriter comme une biscotte. J'ai le cœur qui ne veut plus ralentir. Plus il cavale et plus je perds mes forces. "
 
Ce texte inédit de Mano Solo est d'une beauté brute. Quelle gouaille, quelle poésie, quelle puissance. Il enrage de passer trop peu à la radio, aussi. "Je suis toujours trop, explique-t-il. Trop chanson, trop rock, trop décalé. Trop dur pour coller entre Patrick Bruel et Mylène Farmer." Il rigole de son image déprimante et cela raconte si bien le personnage.
 
Cette immersion dans l'univers de Mano Solo, en plus d'être très originale sur la forme, montre les talents méconnus de cet artiste total. Ses dessins sont une vraie claque. Il y a des chances, une fois terminée cette BD interactive, que vous ayez envie d'aller écouter toutes ses chansons. Faites attention, on devient vite accro à ces mélodies écorchées.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article