Affaire du charnier à l'Université Descartes à Paris : La colère des familles de José Artur et de l'actrice Micheline Dax, 2 personnalités qui avaient donné leurs corps à la science - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Affaire du charnier à l'Université Descartes à Paris : La colère des familles de José Artur et de l'actrice Micheline Dax, 2 personnalités qui avaient donné leurs corps à la science

Vingt-quatre familles ont porté plainte dans l’enquête ouverte par le parquet de Paris pour « atteinte à l’intégrité d’un cadavre » visant les conditions de conservation de corps dans un centre spécialisé de l’Université Paris-Descartes, a-t-on appris ce vendredi de sources concordantes.
 
Vingt-quatre plaintes ont été envoyées ce vendredi et au moins une dizaine d’autres pourraient encore suivre, ont indiqué ces sources.
 
« Ce sont des plaintes contre X pour atteinte à l’intégrité d’un cadavre », les chefs déjà visés par l’enquête, a indiqué Laurence Dezélée, l’une des plaignantes.
 
Un article de L’Express paru fin novembre dénonçait les « conditions indécentes » de conservation de dépouilles de « milliers de personnes ayant fait don de leur corps à la science ».
 
« Dans des locaux vétustes, les dysfonctionnements du centre et les problèmes de gestion ont eu une conséquence terrible : des dépouilles putréfiées, rongées par les souris, à tel point que certaines ont dû être incinérées sans avoir pu être disséquées », relatait l’hebdomadaire, décrivant des corps empilés.
 
A la suite de cet article, une enquête a été ouverte par le pôle santé publique du parquet et confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).
 
D’après Laurence Dezélée, « les familles se sont regroupées dans un collectif et réfléchissent à former une association ».
 
Elles envisagent également une manifestation fin février devant le Centre de don des corps à Paris, depuis fermé administrativement sur ordre de la ministre de la Recherche.
 
Une mission d’inspection a été lancée par l’Université.
 
En janvier, le Sénat a voté un amendement du gouvernement au projet de loi bioéthique​ visant à encadrer les conditions de dons du corps à la science.

Mais nos confrères de Paris Match révèlent que parmi les personnes qui ont donné leur corps il y avait des personnalités comme l'homme de radio José Artur ou l'actrice Micheline Dax.

Des familles qui sont effondrées.

David Artur, fils de José Artur,  raconte : "quatre mois plus tard, en mai, je reçois un coup de fil de Paris Descartes : le corps est prêt pour la restitution. On m’explique que la dernière compagne de mon père avec laquelle il était pacsé a demandé à le récupérer. Je n’étais pas au courant. Sidéré, je demande dans quel état il est, s’il est « complet » et s’il a servi. On me rétorque que l’on n’a pas à me dire ce genre de choses."

Pour Véronique Lafond, fille de la comédienne Micheline Dax, ne pas savoir ce qu'est devenu le corps de sa mère est terrible : "Elle pensait être disséquée pour les progrès de la science mais, disait-elle, à l’âge que j’ai, que vont-ils pouvoir faire de moi ? Après le départ de son corps, je n’ai pas eu de nouvelles de Paris Descartes. J’ai su qu’elle avait été incinérée en août après avoir dû beaucoup insisté. « On vous appellera si on a le temps », m’avait-on dit. Je ne sais pas quand elle a été incinérée".

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article