D’où vient le AB des sitcoms AB Productions ? - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

D’où vient le AB des sitcoms AB Productions ?

Alors que la RTBF diffusera ce mardi 11 février, sur la Deux, un documentaire sur la saga des productions AB, nous nous sommes penchés sur qui sont les deux hommes qui se cachent derrière ces initiales.
 
"Hélène, je m’appelle Hélène, je suis une fille comme les autres." C’est par les images d’Hélène Rollès interprétant le titre le plus emblématique de ce qu’on a appelé les années AB que débute le documentaire "Dorothée, Hélène et les garçons : génération AB Productions", réalisé par Olivier Monssens. L’apogée d’un véritable phénomène qui va marquer de son empreinte l’histoire de la télé française de la fin des années 80 jusqu’au milieu des années 90. On est alors en plein dans l’ère des sitcoms à gogo et du "Club Dorothée".
 
A l’origine de cette incroyable success story, la rencontre de deux hommes. D’un côté, Jean-Luc Azoulay, qui a plutôt la fibre artistique, de l’autre Claude Berda, qui a le sens des affaires et se définit comme « un intuitif qui sait ce qui va marcher ». Ensemble, ils forment AB Productions en 1977. Le A est pour Azoulay, le B pour Berda. "J’ai toujours été fasciné par l’aventure entrepreneuriale de ces deux gars partis de rien", explique Olivier Monssens, le réalisateur du documentaire. "Azoulay était très créatif, il écrivait du matin au soir, que ce soit les chansons, les sitcoms. Il n’avait pas de vie privée. Il bossait sept jours sur sept. Un vrai workaholic. Et Berda était un homme d’affaires redoutable. A deux, c’était un peu les Pieds nickelés qui ont conquis la télé française."
 
Une conquête qui commence dès le début des années 80 lorsqu’ils produisent les chansons de Dorothée, alors présentatrice de "Récré A2". Chansons écrites par Azoulay en personne sous le pseudo de Jean-François Porry ! Le tandem emmènera ensuite sa recrue sur TF1 lors de la privatisation de la chaîne en 1987 et se lancera alors dans la production télévisuelle en fournissant des dizaines d’heures d’antenne par semaine avec "Le club Dorothée". Et dès le début des années 90, c’est le lancement des premières sitcoms : "Salut les musclés", "Premiers baisers", "Les années fac" et bien sûr l’imbattable "Hélène et les garçons".
 
Mais l'épopée connaîtra cependant un arrêt brutal en 1997 quand TF 1 décide d’arrêter leur collaboration. La première chaîne française n’a pas apprécié qu'AB lance son propre bouquet satellite, devenant du coup un concurrent direct. Quasi du jour au lendemain, "Le Club Dorothée" disparaît des antennes. AB Productions licencie 1000 de ses 1300 employés et, en 1999, Azoulay et Berda, qui s’étaient crus intouchables, se séparent. C’est la fin d’une époque. Enfin, presque, car Jean-Luc Azoulay a continué seul dans la même voie, produisant notamment depuis 2011 "Les mystères de l’amour", la troisième série dérivée d' "Hélène et les garçons", diffusé sur TMC.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article