"H24" : La nouvelle série de TF1 se fait démonter par les infirmiers - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

"H24" : La nouvelle série de TF1 se fait démonter par les infirmiers

"H24" : La nouvelle série de TF1 se fait démonter par les infirmiers
TF1 lançait en grandes pompes lundi soir sa nouvelle série médicale H24. Adaptée de la série finlandaise Syke créée en 2014, elle suit le quotidien de 4 infirmières, Gabrielle, Florence, Sofia et Tiphaine qui "cachent chacune un secret, une blessure et des rêves. Entre patients, médecins et vie privée, elles relèvent tous les jours de nouveaux défis au sein d'un service d'urgences chirurgicales..." Ca c'est pour le pitch. Côté casting, on y retrouve Anne Parillaud, Frédérique Bel, Barbara Cabrita et Florence Coste dans les rôles principaux. Un quatuor qui n'a pas réellement su convaincre. Bien qu'en tête des audiences, les deux épisodes n'ont réuni que 3,65 millions de curieux, concurrencés notamment par "Mariés au premier regard" sur M6.
 
Surtout, les critiques ont été virulentes. Les clichés véhiculés n'ont que moyennement été appréciés par les téléspectateurs. "Le travail des infirmiers est-il aussi insignifiant pour être encore et toujours aussi mal retranscrit ? Des clichés, des clichés... encore des clichés", a-t-on pu lire sur Twitter. "La vraie vie c'est pas cette série merdique et insultante pour les professionnels de santé", a renchéri un autre. On ne parle même pas des incohérences médicales qui virent parfois au surréaliste. "Les lunettes à O2 mal mise, la sonde d'intubation sur le menton.... 10min et déjà ca porte à rire... faut pas regarder quand tu es infirmière." C'est plutôt mal parti...

Le jour où on comprendra qu'une série est une fiction, on arrêtera surement les polémiques à deux balles...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article