L'abattoir Sobeval de Boulazac dénoncé hier par l'association L214 décide de porter plainte pour diffamation - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

L'abattoir Sobeval de Boulazac dénoncé hier par l'association L214 décide de porter plainte pour diffamation

L'abattoir Sobeval de Boulazac dénoncé hier par l'association L214 décide de porter plainte pour diffamation
Hier, l'association de défense des animaux L214 a dévoilé une vidéo tournée en novembre-décembre derniers à l'abattoir Sobeval de Boulazac, du groupe néerlandais VanDrie, un abattoir habilité pour les types d'abattage standard, qui concerne 70% de son activité, ainsi que casher et halal (30%). Elle a dénoncé des "étourdissements réalisés en violation de la règlementation", avec la tête des veaux pas totalement immobilisée au moment de l'étourdissement, donc des "tirs mal ajustés", des animaux blessés mais conscients, et des "contrôles de l'inconscience et de l'insensibilité des veaux quasi-inexistants".(attention, images pouvant choquer les personnes les plus sensibles)
 
Dans un communiqué, l'abattoir en question a répondu à l'association. "L’entreprise SOBEVAL a pris connaissance de la vidéo diffusée ce jour par l’association L214 (...) Ces images montrent des séquences vidéo fractionnées, de différents processus d'abattage, y compris d'abattage rituel", explique le texte.
 
Et d'ajouter : "SOBEVAL est agréée par les autorités françaises pour ces méthodes d'abattage. Comme l’a souligné Monsieur le Préfet de la Dordogne dans son communiqué du 19 février 2020, non seulement « il n’y a pas de mise en évidence de non-conformité à la réglementation » dans les images filmées et diffusées par l’association, mais ces dernières « ne reflètent en aucun cas une souffrance ou un état de conscience de l’animal » non plus. Ces allégations portent ainsi atteinte à l’honneur de SOBEVAL et de ses opérateurs formés et soucieux du respect de la protection animale".
 
L'abattoir annonce "porter plainte pour diffamation publique contre l’association L214 conformément aux articles 29 et 32 de la loi du 29 juillet 1981 sur la liberté de la Presse". "Par ailleurs, la DDCSPP va procéder à un visionnage approfondi des images pour s’assurer du strict respect de la règlementation. SOBEVAL s'engage bien évidemment à y coopérer pleinement", précise le texte.
 
Source JMM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article