Le président du syndicat de la montagne révèle en direct de graves accusations, y compris de tentative de viol, à l’école nationale de ski de Chamonix - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le président du syndicat de la montagne révèle en direct de graves accusations, y compris de tentative de viol, à l’école nationale de ski de Chamonix

Le président du syndicat de la montagne révèle en direct de graves accusations, y compris de tentative de viol, à l’école nationale de ski de Chamonix

Ce matin, dans "Morandini Live", Jean-Marc Morandini recevait Yannick Vallençant, le président du SIM-CFDT (Syndicat Interprofessionnel de la Montagne), qui a révélé en direct de graves accusations concernant l'école nationale de ski de Chamonix.

"On a eu des premiers signalements sur ce qui pouvait se passer dans le secteur du ski, et notamment dans un établissement qui forme les moniteurs et monitrices de ski. On a eu des signalements, pas seulement sur des aspects sexuels, mais aussi sur des maltraitances psychologiques, morales... A l'époque, c'était sur du harcèlement moral tout sexe confondu, sur des pressions des professeurs qui abuseraient de leur position de professeurs pour solliciter des faveurs auprès des stagiaires - qu'ils obtenaient ou pas", a-t-il affirmé en indiquant que les faits se sont déroulés à l'école nationale de ski et d'alpinisme de Chamonix dans sa filière ski.

Et d'ajouter : "Ca ne veut pas dire que tous les professeurs sont fautifs et que c'est un système organisé. Ca ne veut pas dire aussi que tout est avéré aussi. Pour l'instant, j'ai des témoignages là-dessus (...) On a commencé à investiguer. Les premiers témoignages recueillis confirmaient la crédibilité des témoignages extérieurs, mais avaient tendance à les renforcer un peu plus. On a eu une douzaine de témoignages de cas recensés".

Yannick Vallençant a indiqué avoir recensé "un cas d'une tentative de viol avérée avec subornation de témoin". "Le cas n'est pas sorti en justice parce que le silence de la victime aurait été acheté. Je n'ai pas les moyens d'enquête de la police judiciaire, et je suis tenu au secret et à la confidentialité des témoignages", a-t-il continué.

"Qu'est-ce que vous avez fait de tous ces témoignages ?", lui a demandé Jean-Marc Morandini. "Je les ai avec moi. On essaye d'aider les victimes. Je ne peux pas saisir la justice à la place des victimes. Je n'ai pas qualité à le faire. Juridiquement parlant, ce n'est pas recevable. (...) On a une bonne écoute au ministère des Sports actuellement. La Ministre des Sports a l'air déterminé à agir dans ce secteur là. J'ai informé son cabinet", a-t-il répondu.

Et de continuer : "J'ai fait les premières alertes - qui n'étaient pas complètes - il y a quelques mois. On m'a dit qu'ils allaient enquêter. Tout dernièrement, j'ai évoqué ces cas plus précis. Les moniteurs sur qui les signalements auraient été effectués en interne continuent à exercer. A ma connaissance, une enquête complète n'a pas été menée. Pour l'instant, ils n'ont pas été écartés des jeunes".

Source JMM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article