Polanski sacré aux César : "Je suis très heureuse pour lui", réagit Fanny Ardant - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Polanski sacré aux César : "Je suis très heureuse pour lui", réagit Fanny Ardant

Polanski sacré aux César : "Je suis très heureuse pour lui", réagit Fanny Ardant
Lors de la cérémonie des César, l'actrice Fanny Ardant, récompensée vendredi par le César du meilleur second rôle dans "La Belle Époque", s'est exprimée sur l'attribution de trois César à Roman Polanski, réalisateur de "J'accuse", soupçonné de viol. Elle s'est dit "très heureuse pour lui" alors que plusieurs personnalités - dont l'actrice Adèle Haenel - se sont indignées de ces récompenses.
 
Lors de la 45e cérémonie des César, vendredi, l'actrice Fanny Ardant a reçu le César du meilleur second rôle pour son rôle dans La Belle Époque de Nicolas Bedos. Au cours de la soirée, elle a réagi au micro d'Europe 1 sur la polémique qui entache la réputation de Roman Polanski, récompensé vendredi par trois César, dont celui de la meilleure réalisation.
 
L'actrice, âgée de 70 ans, n'a pas tari d'éloges le réalisateur franco-polonais, accusé de viol. "Écoutez, moi, quand j'aime quelqu'un, je l'aime passionnément. Et j'aime beaucoup beaucoup Roman Polanski. Donc, je suis très heureuse pour lui. Mais moi, je suivrais quelqu'un jusqu'à la guillotine. Je n'aime pas la condamnation. Après, je comprends que tout le monde ne soit pas d'accord. Mais vive la liberté !", a-t-elle affirmé au micro d'Europe 1.
 
Dans une interview à l'AFP, Fanny Ardant s'est également exprimée sur la question. "Je ne sais pas quoi penser des prix, je ne sais pas quoi penser des récompenses", a-t-elle dit, soulignant que "dans tout jugement, il y a une condamnation, et une condamnation c'est toujours dangereux".
 
Au moment de l'annonce de l'attribution du César de la meilleure réalisation à Roman Polanski, l'actrice Adèle Haenel et la réalisatrice de Portrait de la jeune fille en feu, Céline Sciamma, ont toutes les deux quitté la salle Pleyel, où se tenait l'événement. "La honte", a lancé Adèle Haenel en partant. Elle a s'est ensuite écriée, non sans ironie, "Bravo la pédophilie !'", dans les couloirs de la Salle Pleyel.
 
Par ailleurs, quelque centaines de manifestants, des femmes pour la plupart, s'étaient réunies à partir de 18 heures place des Ternes pour dénoncer les douze nominations de J'accuse. Des incidents ont brièvement opposé manifestants et forces de l'ordre devant la salle Pleyel avant l'ouverture de la cérémonie des César.
 
Source Europe 1

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article