Que vaut "Baron Noir" saison 3, la suite de la série politique de Canal+ ? - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Que vaut "Baron Noir" saison 3, la suite de la série politique de Canal+ ?

Il aura fallu attendre deux ans pour découvrir la troisième saison de “Baron Noir”, la série politique de Canal+... mais au vu du résultat, on ne regrette pas d’avoir eu à patienter autant ! La saison 3 du “‘House of Cards’ français” diffusée dès ce lundi 10 février à 21h05 poursuit sa plongée au cœur de la politique française et ses vices avec beaucoup de justesse.
 
La saison 3 s’articule toujours autour de Philippe Rickwaert, alias Kad Merad, qui décide de sortir de son rôle de conseiller de l’ombre et rêve désormais de l’Élysée. Mais la route sera longue pour l’ancien paria de la gauche qui traîne encore son image de “truand” auprès de l’opinion. L’homme politique avait été condamné à de la prison dans une affaire de malversation dans le logement social.
 
Dans ce western politique, Rickwaert tentera d’esquiver les coups bas des uns, sans toutefois oublier de piéger les autres... La série garde ce réalisme cynique qui a fait son succès. Face à la montée des extrêmes, l’ancien député-maire PS de Dunkerque va tenter d’unir une gauche qui semble plus divisée que jamais.
 
Pour arriver à ses fins, il n’hésitera pas à mettre en scène sa vie personnelle dans les magazines people... comme ont pu le faire Nicolas Sarkozy ou Emmanuel Macron (entre autres) par le passé. D’ailleurs, l’importance démesurée accordée à l’émission “Une ambition intime” de Karine Le Marchand (qui joue son propre rôle dans la série) dit tout de ce monde politique qui a abandonné la bataille des idées au profit de la guerre de l’image.
 
Mais “Baron Noir” ne se contente pas de s’inspirer du réel. La série semble parfois même l’anticiper. Dans la saison 3, un référendum sur la VIe République ou des “réunions racisées” à la fac vont mettre en lumière les divisions profondes au sein de la gauche. Par ailleurs, un mystérieux prof de SVT (Frédéric Saurel) pourrait bien faire trembler les grands partis traditionnels avec ses vidéos sur Youtube...
 
Dans cette partie d’échecs, les twists s’enchaînent et brouillent encore un peu plus les cartes d’une élection qui passionne. On adore François Morel, brillant dans le rôle de Michel Vidal. Le personnage inspiré de Jean-Luc Mélenchon semble plus vrai que nature et aura un rôle central dans cette nouvelle saison.
 
La presse semble unanime sur cette troisième saison particulièrement attendue. L’Obs encense la série, devenue incontournable sur Canal+. “Au-delà de l’éloquence, la série se distingue par sa ténacité à nommer les fractures de notre société. (...) D’épisode en épisode, avec une intelligence partageuse et un engagement performatif, elle incarne ce qu’elle met dans la bouche de certains de ses héros: contre la tentation de la destruction, transmettre une histoire commune et le sens de la lutte.”
 
Même son de cloche dans les colonnes des Échos, qui mettent en avant “l’incroyable culot” du programme : “Peu importe la concurrence de plus en plus forte de Netflix et consorts, Canal+ garde une longueur d’avance pour sentir l’air du temps, quitte à verser dans le très sombre. (...) Plus que les deux précédentes, cette saison montre à quel point les politiques sont désemparés par un ‘peuple’, fatigué de ne compter pour rien, haineux et prêt à renverser l’ordre établi.”
 
Le Parisien de son côté salue la performance de Kad Merad dans le rôle de Philippe Rickwaert, plus libéré que jamais. “Loin du registre comique qui a fait de lui l’un des comédiens français les plus populaires, il imprègne les épisodes de son charisme. Bien plus, d’ailleurs, dans les silences, que dans les longues scènes de dialogues, parfois trop didactiques. Sa prestance parvient à éclipser le reste d’un casting pourtant toujours aussi prestigieux –Anna Mouglalis, Pascal Elbé ou François Morel.”

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article