Réalisatrices à la télévision : Riester préfère "des mesures incitatives" aux quotas - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Réalisatrices à la télévision : Riester préfère "des mesures incitatives" aux quotas

Réalisatrices à la télévision : Riester préfère "des mesures incitatives" aux quotas

Le ministre de la Culture Franck Riester a indiqué vendredi qu'il préférait "des mesures incitatives" aux quotas pour augmenter le nombre de femmes réalisatrices à la télévision, ajoutant toutefois que "s'il fallait passer" par cette méthode il s'y résoudrait.

"Je suis pour tous les dispositifs qui permettent aux femmes d'être davantage en responsabilité", a déclaré Franck Riester sur CNews, alors que plusieurs femmes, dont l'actrice et productrice Julie Gayet, ont dénoncé au Festival des créations télévisuelles de Luchon le manque de femmes réalisatrices à la télévision, comme au cinéma.

"Il y a des dispositifs qui ont été mis en place en 2019 par le CNC" avec des "bonus d'aides supplémentaires pour les équipes paritaires", a-t-il rappelé.

"On voit bien qu'avec ce dispositif, on devrait naturellement, non seulement augmenter le nombre de réalisatrices mais aussi dans les équipes, dans les différents métiers qui constituent une équipe de cinéma ou une équipe de fiction, avoir davantage de femmes".

"C'est une très bonne chose. Je préfère les mesures incitatives aux quotas, mais s'il faut passer par des quotas, nous passerons par des quotas", a-t-il ajouté.

A la télévision, 18% des fictions sont coréalisées par une femme, 8% réalisées uniquement par une femme et 88% des créateurs de séries sont des hommes, selon les chiffres avancés par Laurence Bachman, productrice et coprésidente de l'association Pour les femmes dans les médias.

"On est tous en train de réfléchir à un système de quotas", a-t-elle indiqué au Festival de Luchon, saluant l'initiative de Delphine Ernotte, patronne de France Télévisions, qui a décidé d'instaurer des quotas de réalisatrices.

Le CNC a créé en 2019 un bonus de 15% dans les subventions pour les films dont les équipes intègrent autant de femmes que d'hommes à des postes d'encadrement clés.

En 2019, 22% des films agréés par le CNC ont reçu ce bonus, selon des chiffres publiés en novembre.

Dans les années 80, on avait plus de réalisatrices à la télé qu'aujourd'hui je trouve : Ariane Gil, Françoise Boulain, Marion Sarraut.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article