Toulouse : Le candidat Rassemblement national et son équipe agressés par des "antifas" alors qu'il faisait campagne - Des plaintes ont été déposées - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Toulouse : Le candidat Rassemblement national et son équipe agressés par des "antifas" alors qu'il faisait campagne - Des plaintes ont été déposées

Crachats, insultes, bousculades, destruction du matériel de campagne et même « coups de bâton ». Dans un communiqué diffusé sur Twitter, Quentin Lamotte, le candidat RN à la mairie de Toulouse, indique que lui et ses colistiers ont été violemment pris à partie ce dimanche, sur le marché de Cristal qui se tient sur les boulevards.
 
Il décrit ses agresseurs comme « une trentaine d’individus se revendiquant des milices antifas » et accuse les militants qui tractaient pour d’autres candidats d’avoir participé aux invectives.
 
Quentin Lamotte ajoute que quatre plaintes ont été déposées à la suite de ces incidents. « Pour violences aggravées et pour entrave concertée à l’exercice de la liberté d’expression avec destruction et dégradation ». Il espère que les images de vidéosurveillance permettront d’identifier les auteurs de cette « lamentable agression ».

"Plusieurs colistiers et militants ont été bousculés, plaqués contre les murs et molestés. Certains ont été blessés, notre matériel de campagne nous a été arraché et a été détruit sous nos yeux. Souhaitant extraire mes militants de cette meute hurlante qui les agressait, j'ai moi-même été violemment pris à partie sous les crachats, les bousculades et les coups de bâton", explique-t-il.

Et d'ajouter : "Je suis d'autant plus choqué que des militants d'autres listes de gauche qui assistaient à la scène se sont joints à ces milices antifas pour nous invectiver, à mille lieux des discours de plateaux télé sur le "débat apaisé", qui est pourtant sensé prédominer pour ces élections municipales".

"Nous ne lâcherons pas un pouce de terrain face à l'ensauvagement de notre ville et seront toujours présents face aux milices d'extrême gauche pour défendre nos idéaux de liberté, d'ordre et de justice", termine-t-il dans son communiqué.

Sur Twitter, la présidente du Rassemblement national a tenu à apporter son "soutien à Quentin Lamotte et plus généralement à tous [les] candidats attaqués, menacés et intimidés chaque jour par les milices d’extrême gauche".

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article