Violences sexuelles dans le patinage : Pour Brian Joubert, il ne faut pas "mettre sur le dos" de Gailhaguet des faits "que d’autres ont pu commettre" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Violences sexuelles dans le patinage : Pour Brian Joubert, il ne faut pas "mettre sur le dos" de Gailhaguet des faits "que d’autres ont pu commettre"

Invité lundi d'Europe 1, l'ancien patineur artistique Brian Joubert est revenu sur les révélations d’agressions sexuelles qui secouent le milieu du patinage. "Si tout le monde était au courant à l'époque, pourquoi rien n'a été fait ?", interroge le champion du monde 2007.
 
Didier Gailhaget peut-il rester en poste ? Cinq jours après les révélations de violences sexuelles commises par l'entraîneur Gilles Beyer, la polémique continue de fragiliser le milieu du patinage français, et le rôle de la Fédération française des sports de glace (FFSG) dans son maintien dans les années 2000 est au cœur de toutes les discussions. Alors que la ministre des Sports Roxana Maracineanu a demandé lundi à Didier Gailhaguet de démissionner, ce dernier a directement écarté cette hypothèse. Invité d'Europe 1, l'ancien patineur artistique Brian Joubert a lui pris la défense du patron de la Fédération. "On ne va pas non plus lui mettre sur le dos des faits graves que d’autres personnes ont pu commettre", a-t-il déclaré.
 
Didier Gailhaguet est "une personne que j'apprécie beaucoup", confie Brian Joubert, "il m'a toujours soutenu (...) il a été comme un deuxième père". Confiant être "assez touché par ce qu'il se passe", aussi bien pour "l'image" du patinage artistique que pour Didier Gailhaguet, le champion du monde 2007 estime que "certains athlètes sont durs" avec le patron du patinage français. Et d'ajouter : "Cela m'attriste beaucoup".
 
"Beaucoup de chose lui tombent sur le nez, et je ne sais pas vraiment si tout est juste", dit encore Brian Joubert, au micro de Nathalie Lévy. Et alors que de nombreuses voix s'élèvent pour affirmer que "tout le monde" était au courant des comportements inappropriés de Gilles Beyer, l'ancien sportif se demande "pourquoi, si tout le monde était au courant, rien n'a été fait ?".
 
Saluant les témoignages des patineuses, "très courageuses", Brian Joubert appelle désormais la justice à "faire son travail". "Si des personnes sont condamnées, peut-être que ça soulagera une peine immense", dit-il encore. Mais, concernant une éventuelle décision du patron du patinage français, le sportif estime que "seul lui pourra prendre cette décision". Toutefois, reconnait-il, "si la ministre n’accorde plus sa confiance à Didier Gailhaget, ça va être très compliqué pour lui de rester en poste". De toute manière, poursuit-il, "il faut redonner une bonne image à notre sport et de bons résultats. On a une très bonne équipe de France actuelle, mais il est difficile d’évoluer dans une bonne ambiance. Il faut que tout s’arrête et que tout s’améliore".
 
Vendredi, Gilles Beyer, 62 ans, a concédé des "relations intimes" et "inappropriées" avec Sarah Abitbol, qui l'accuse de viol dans un livre. L'ancien entraîneur a aussi été accusé par une autre ancienne patineuse, Hélène Godard, d'avoir eu des rapports sexuels avec elle, alors qu'elle avait 13 et 14 ans, à la fin des années 70.

Complètement d'accord avec Brian Joubert. Déjà qu'on s'occupe de Gilles Beyer, mais on préfère s'en prendre aux autres plutôt qu'au vrai coupable !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article