Bercy ouvre une enquête pour endiguer la hausse des prix des gels hydroalcooliques et des masques - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Bercy ouvre une enquête pour endiguer la hausse des prix des gels hydroalcooliques et des masques

Depuis la multiplication des cas de coronavirus, les Français se sont rués sur les gels hydroalcooliques et les masques.
 
Les prix se sont envolés par endroits, ce que le ministre de l’Economie n’accepte pas.
 
La Direction générale de la répression des fraudes (DGCCRF) va enquêter sur les fortes augmentations des prix de vente des gels hydroalcooliques et des masques de protection constatées depuis l’apparition de l’épidémie de coronavirus en France, a annoncé ce mardi 3 mars le ministre de l’Economie Bruno Le Maire.
 
« Nous n’accepterons pas la moindre spéculation » sur l’épidémie de coronavirus, a déclaré le ministre à l’issue d’une rencontre avec les représentants des entreprises à Bercy, affirmant que des doublements ou triplements de prix ont été constatés ces derniers jours.
 
Depuis le développement des cas de coronavirus sur le territoire français, les Français se sont rués sur les masques de protection et les gels hydroalcooliques, et les prix de ces produits se sont envolés dans certains points de vente, qui sont par ailleurs en rupture de stock par endroits.
 
A l’issue de cette enquête, si des irrégularités sont constatées, le gouvernement a la possibilité de décider d’encadrer le prix de vente des masques, a indiqué le ministre.
 
« Je tiens prêt un projet de décret » permettant cet encadrement des prix, a-t-il affirmé.
 
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a également insisté sur ce point, sur BFMTV :
 
« Je demande que le prix du gel ne soit pas multiplié par le contexte. Il l’est parfois et ce n’est pas acceptable. »
 
Par ailleurs, a-t-il voulu rassurer, nous avons « un énorme producteur français de gel hydroalcoolique qui est capable de faire face à la demande ». « Les Français qui ont besoin d’acheter du gel hydroalcoolique vont en trouver dans les pharmacies », a-t-il assuré.
 
« Dix millions de masques ont été déstockés, sont partis dans des camions aux quatre coins du pays et sont repartis dans toutes les pharmacies d’officine », a ensuite expliqué Olivier Véran.
 
Ces 10 millions s’ajoutent à « 5 millions de masques chirurgicaux » déjà distribués « dans les agences régionales de santé et auprès des établissements de santé et des Ehpad pour les personnes âgées », a ajouté Olivier Véran.
 
« L’ensemble du personnel de santé de ville qui justifie de porter un masque peut aller chercher des boîtes de masques dans les pharmacies d’officine. Les camions sont arrivés hier en priorité dans l’Oise, et aux quatre coins de la France, aujourd’hui. »
 
Ces masques sont fournis « aux médecins généralistes afin de rendre possible la prise en charge des patients suspects de Covid-19 et de protéger leur entourage », précise dans un communiqué le grossiste-répartiteur OCP.
 
Il précise que les masques seront délivrés « aux médecins qui se présenteront en officine munis d’un bon unique Cnam ».
 
« Entre 15 et 20 millions de masques supplémentaires arriveront dans les pharmacies d’officine à mesure que les besoins se font sentir », a poursuivi le ministre.
 
Par ailleurs, le ministère de la Santé a rappelé à de multiples reprises ces derniers jours que le port du masque était inutile pour le grand public, à moins que cela fasse l’objet d’une prescription médicale.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article