CANAL+ propose de suspendre la diffusion de ses chaînes 4K pour ne pas saturer les réseaux pendant le confinement - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

CANAL+ propose de suspendre la diffusion de ses chaînes 4K pour ne pas saturer les réseaux pendant le confinement

Le groupe Canal+ a décidé ce vendredi 20 mars de laisser la possibilité aux fournisseurs d'accès à Internet (FAI) de suspendre la diffusion de ses chaînes 4K, par le biais de leur box.
 
«Afin d'accompagner les Français dans cette situation exceptionnelle, le Groupe Canal+ a pris certaines décisions depuis le début de la semaine», explique le groupe dans un communiqué, qui fait référence ici au passage en clair sur toutes les box de la diffusion de Canal+, jusqu'au terme du confinement, jusqu'ici fixé au 31 mars.
 
Comme ont pu déjà le faire la plate-forme Youtube ce vendredi, ou encore Netflix la veille, le bouquet français de chaînes, «face au risque actuel de saturation des réseaux, décide de procéder à des opérations techniques afin de baisser la consommation». Avant de préciser que «dans ce cadre, afin de maintenir au mieux la bande passante, nous laisserons aux fournisseurs d'accès à Internet la faculté de suspendre la diffusion de nos chaînes 4K sur les box».
 
Une décision qui vise donc avant tout à alléger la pression que subit le réseau Internet depuis quelques jours. Les Européens, de plus en plus concernés par des mesures de confinement ou par le télétravail, participent à une hausse inhabituelle du trafic web, principalement dûe aux vidéos.
 
Le commissaire européen au marché intérieur Thierry Breton avait appelé les différents acteurs du secteur, mercredi dernier, à prendre des mesures similaires pour soulager l'internet, et faciliter ainsi le travail à distance ainsi que l'éducation.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article