Coronavirus : Ce qu'il faut retenir de l'allocution d'Emmanuel Macron - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Coronavirus : Ce qu'il faut retenir de l'allocution d'Emmanuel Macron

Pour tenter de limiter la propagation du Covid-19, le chef de l'État a notamment annoncé la fermeture des établissements scolaires «dès lundi et jusqu'à nouvel ordre».
 
Pas de report des élections municipales et intercommunales. Mais des mesures «fortes» face à la pandémie de coronavirus. Après avoir consulté les principaux responsables politiques du pays, ainsi que la plupart des autorités sanitaires et scientifiques, Emmanuel Macron s'est exprimé lors d'une allocution télévisée, prononcée ce jeudi soir en direct depuis l'Élysée.
 
Il a invité les Français à «faire bloc» et à adopter une grande «discipline individuelle et collective», en respectant les «mesures barrières» édictées par le gouvernement. Il a ensuite détaillé le nouveau dispositif national visant à limiter la propagation du Covid-19, dont la France est le deuxième foyer européen après l'Italie, avec plus de 2800 cas confirmés.
 
Alors que le ministère de la Santé a annoncé ce jeudi 13 nouveaux décès et près de 600 nouveaux cas, dont 129 en réanimation, il s'agit, selon Emmanuel Macron, de «la plus grave crise sanitaire depuis un siècle». Au total, le virus a contaminé plus de 130.000 personnes dans le monde depuis son apparition fin décembre en Chine, selon un décompte de l'Agence France-Presse.
 
Le chef de l'État a annoncé le maintien des élections municipales et intercommunales, prévues les dimanches 15 et 22 mars prochains, au nom de la «continuité démocratique». La question d'un report avait pourtant fait l'objet d'intenses consultations durant toute la journée, avec notamment les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat, Richard Ferrand et Gérard Larcher.
 
«Dès lundi, et jusqu'à nouvel ordre, les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités seront fermés», a indiqué Emmanuel Macron. Cela concerne quelque 62.000 établissements et plus de 12 millions de jeunes. Mais un «service de garde sera mis en place région par région», afin que les personnels soignants, «indispensables à la gestion de la crise sanitaire, puissent faire garder leurs enfants».
 
«Je demande ce soir à toutes les personnes âgées de plus de 70 ans, à celles qui souffrent de maladies chroniques, de troubles respiratoires, ou sont en situation de handicap, de rester autant que possible à domicile», a exhorté Emmanuel Macron. «Ils pourront bien sûr faire leurs courses et s'aérer», a-t-il toutefois précisé.
 
Bien qu'il ait demandé aux Français de limiter leurs déplacements «au strict nécessaire», Emmanuel Macron a indiqué que «les transports publics seront maintenus » car «les arrêter» reviendrait à «tout bloquer, y compris la possibilité de soigner». Il a également appelé les entreprises à «intensifier» le recours au télétravail pour les salariés.
 
Après avoir vanté la solidité et la gratuité du système de soins français, qui compte selon lui les meilleurs experts du monde, Emmanuel Macron a assuré que «tous les moyens nécessaires» pour la santé des citoyens seraient déployés, et ce «quoiqu'il en coûte». Certains «étudiants» en médecine et de «jeunes retraités» pourront ainsi être réquisitionnés.
 
Conscient que l'économie est quasi-paralysée par la crise sanitaire, notamment les secteurs du tourisme et de l'hôtellerie, Emmanuel Macron s'est engagé à mettre en place des mesures «exceptionnelles et massives» de chômage partiel. Il s'est engagé à ce que l'État prenne «intégralement en charge» l'indemnisation de certains salariés.
 
Pour ne pas laisser «une crise financière et économique se propager», face au plongeon historique des bourses mondiales constaté ce jeudi, Emmanuel Macron a annoncé travailler à un «plan de relance national et européen», «cohérent avec nos priorités et nos engagements». Le président a indiqué qu'il proposerait vendredi «une initiative exceptionnelle» à son homologue américain Donald Trump, qui préside actuellement le G7. «Ce n’est pas la division qui permettra de répondre à cette crise mondiale», a-t-il prévenu.
 
Après avoir déjà dénoncé la «lèpre populiste» il y a plusieurs mois, le chef de l’État a fustigé le «virus» du «repli nationaliste», qui «n’a pas de passeport». Pour «éviter» cet «écueil», il faut «coordonner nos réponses». Le président n’exclut pas des fermetures de frontières, mais celles-ci devront être décidées «à l’échelle européenne», a-t-il mis en garde. Il a annoncé des «décisions de rupture», «dans les prochaines semaines», afin de parachever la construction d’«une France et d’une Europe souveraines».
 
Parmi les «mesures exceptionnelles» à destination des «plus démunis et les plus fragiles», le chef de l’État a annoncé qu'il repoussait la fin de la «trêve hivernale» au 31 mai, plutôt qu'au 31 mars. Jusqu’à cette date, aucune expulsion locative ne pourra donc avoir lieu.
 
Les entreprises qui le souhaitent pourront « reporter sans justification, sans formalité, sans pénalité, le paiement des cotisations et impôts dus en mars », a assuré le président. « Nous travaillerons ensuite sur les mesures de rééchelonnement », a-t-il ajouté, en promettant de s'émanciper des lourdeurs habituelles de l'administration. «Nous défendrons nos entreprises de toutes tailles, l’ensemble des travailleurs et travailleuses.»

Précisons pour les élections car certains trouvent idiot de fermer les écoles mais de maintenir les Municipales, ils ont quand même hésité en milieu d'après-midi de maintenir ou de supprimer.

Ca aurait été ridicule de reporter et c'est très compliqué à cause de loi... Il aurait fallu prendre des mois à l avance, or le virus est présent en France depuis en gros un mois sans savoir ce que ça allait provoquer.

Puis imaginons, il décide de supprimer les élections Municipales au dernier moment ça aurait été la panique totale. Déjà qu'on est rentré dans une psychose.

Puis bon, il y a plus de monde dans un supermarché que quand on va voter.

Si on a vraiment peur : vote par procuration.

Sinon : lavage de main, il y aura du gel hydroalcoolique et emmener votre propre stylo.

Maintenant je ne sais pas si c'est une bonne idée de fermer toutes les écoles.

Les enfants ne sont que porteur sains.

Et avant de trouver des gardes d'enfants, qui va garder les enfants ? Les grands parents ! Or, on demande ce que les grands parents ne côtoient pas les enfants.

Enfin que tout le monde puisse se faire dépister facilement et gratuitement car on peut être porteur sain sans le savoir.

Pour finir, pour ceux qui pensent que les américains, les italiens ont pris des bonnes mesures comme je peux lire sur Facebook... Ben je leur dis partez la bas.

Déjà, si le virus est déjà dans ces deux pays, c'est que eux aussi c'est trop tard pour avoir pris de bonne mesure.

De plus, allez vous soigner et vous faire rembourser comme en France.

On a beau critiquer la France mais on a le meilleur système de santé au Monde et les meilleurs médecins.

Quant à la Chine sans pour autant rentrer dans des préjugés, ils sont surpeuplés, manque d hygiène, et pour rien au monde je voudrais me faire soigner là bas...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article