France Télévisions réfléchit à l'après « Plus belle la vie » - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

France Télévisions réfléchit à l'après « Plus belle la vie »

France Télévisions réfléchit à l'après « Plus belle la vie »
Ce n'est plus un tabou. Selon Les Echos, France Télévisions a commencé à réfléchir à un après « Plus belle la vie », la série star de France 3. Le groupe public n'est toutefois qu'au début d'une réflexion pour remplacer à terme le feuilleton, à l'antenne depuis 2004. « On y réfléchit, et on va commencer à imaginer des développements possibles via notre filiale de production interne », confie une source proche du dossier.
 
Pour l'heure, rien n'est donc acté. Le contrat entre le groupe public et Newen, la société qui produit la série court jusqu'en 2021. Des négociations sont en cours pour un renouvellement de trois ans au minimum. Et, il y a de bonnes chances qu'elles aboutissent.
 
« Il est beaucoup trop tôt pour arrêter PBLV, fait valoir un cadre du groupe. Le public est attaché au feuilleton et fidèle. Ce serait trop sensible. Mais dans les toutes prochaines années, rien n'est impossible. Avec le montant consacré à PBLV (une trentaine de millions d'euros par an, NDLR), on pourrait faire de très belles séries, pas forcément quotidiennes d'ailleurs. »
 
Plusieurs signes montrent un début d'essoufflement de la série. L'audience recule : sur la saison 2019-2020 (hors été), les aventures de la place du Mistral ont attiré en moyenne 3,4 millions de téléspectateurs pour une part d'audience de 14,8 %, selon Médiamétrie.
 
C'est quasiment un point de moins que la saison dernière (15,7 % et 3,7 millions de téléspectateurs) et en net repli sur plusieurs années. En 2016-2017, PBLV réunissait 4,5 millions de fidèles pour une part d'audience de 18 %.
 
Cela est d'abord dû à un changement d'horaire en 2018, au moment où France 2 a lancé son propre feuilleton « Un si grand soleil ». « PBLV est désormais davantage en concurrence avec les journaux télévisés », observe Guillaume de Menthon, président de TelFrance (filiale de Newen).
 
Après avoir régné en maître plusieurs années, PBLV n'est aussi désormais plus le seul feuilleton quotidien du PAF. Depuis 2017 « Demain nous appartient » sur TF1 puis « Un si grand soleil » se sont imposés. « Il y a peut-être tout simplement aussi une usure du programme », note Philippe Nouchi, expert chez Publicis Media.
 
Pas facile, pour autant, de trouver un remplaçant de PBLV, qui assure un « bassin d'audience jeune à France Télévisions qui veut parler à tous les publics », rappelle Guillaume de Menthon. Le téléspectateur moyen a 55 ans, alors que celui de France 3 à… 64 ans, selon Publicis Media.
 
Sans compter que PBLV, qui avait eu du mal à s'imposer à ses débuts, représente désormais 8 % de la durée d'écoute de la chaîne. L'enlever, c'est prendre un vrai risque.
 
Derrière cette réflexion, il y a aussi la volonté de France Télévisions de s'émanciper de Newen, racheté par TF1 en 2015. Une acquisition qui avait provoqué un gel des relations entre le groupe public et Newen pendant quelques mois. « France Télévisions veut donner plus de liberté à sa filière de production interne, la faire monter en gamme », dit un proche du dossier.
 
En tout cas, lancer une nouvelle série demande beaucoup de temps car il faut développer le projet et mettre en route une véritable machine industrielle. Pour « Un si grand soleil », France Télévisions avait commencé à travailler sur le feuilleton - du moins à en parler publiquement- plus de deux ans avant qu'il ne soit diffusé.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article