"Infrarouge : La disgrâce" mardi 24 mars à partir de 23h40 sur France 2 - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

"Infrarouge : La disgrâce" mardi 24 mars à partir de 23h40 sur France 2

"Infrarouge : La disgrâce" mardi 24 mars à partir de 23h40 sur France 2

France 2 diffusera "Infrarouge : La disgrâce" mardi 24 mars à partir de 23h40, suivi d'un débat.

Comment vivre sous le poids de la différence ?
Par quoi doit-on passer pour accepter qui l’on est et le faire admettre aux autres ?
Qu’est ce que la singularité la plus dérangeante peut nous dire de notre humanité commune ? 

Au cœur de « La disgrâce », des hommes et des femmes que l’on regarde avec difficulté. Ceux sur qui les enfants s’interrogent à haute voix sans retenue, ceux qui suscitent une curiosité malsaine et dont on se moque parfois. Nos semblables, certes, mais des personnes que l’on observe du coin de l’œil faute d’avoir le courage de les regarder en face. 

« La disgrâce » est un face à face entre ces témoins aux visages abîmés, aux identités meurtries par le hasard ou la destinée, maladies, malformation de naissance, accidents de la vie … un face à face avec les spectateurs, et avec eux-mêmes. 

Le lieu de l’expression de cette parole n’est pas un endroit comme un autre. Il s’agit du mythique studio de photographie français : « Harcourt » qui, depuis 1934, a vu défiler sur ses plateaux des stars du monde entier. Le temple du glamour, le sanctuaire de la beauté. Ce qui va se jouer lors de cette séance photo avec chacun des témoins de ce film, c’est la réappropriation du regard sur soi. L’occasion de s’offrir une revanche, alors que l’on n’est pas regardé avec respect et considération.


Le documentaire sera suivi d'un débat infrarouge présenté par Marie Drucker à xxhxx, en présence du Pr Chloé Bertolus, chef du service de chirurgie maxillo-facilale de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris et de Caroline Demeule, psychologue - service de chirurgie maxillo-faciale de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. 
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article