Le CSA demande à Canal+ de cesser la diffusion gratuite en clair - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le CSA demande à Canal+ de cesser la diffusion gratuite en clair

Suite à l’annonce du confinement, le groupe Canal+ avait rendu l’ensemble de ses programmes en libre accès sur toutes les boxs jusqu’au 15 avril prochain. Si cette annonce a été fortement appréciée par le grand public, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel ne l’a pas vu du même oeil. C’est en tout cas ce que relate ce communiqué rédigé par La Correspondance de la Presse.
 
Roch Olivier Maistre, l’actuel président du CSA a déclaré : « L’opération que Canal+ a lancé ne peut être que limitée dans la durée, car elle est de nature à altérer l’équilibre entre les chaînes payantes et les chaînes gratuites. Elle est de nature à remettre en cause la chronologie des médias et elle pose des questions vis-à-vis des autres diffuseurs et des ayants droit. Le CSA est aussi là pour rappeler aux acteurs qu’il y a une règle d’ensemble qu’il faut veiller à respecter même si nous faisons preuve de compréhension ».
 
Pascal Rogard, directeur général de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD), avait déjà déclaré : « Au risque de me faire écharper par les gogos de la gratuité l’opération Canal plus en clair est une honte qui bafoue toutes les règles de droit et en particulier du droit d’auteur. Le CSA doit réagir avec la plus grande fermeté ». Évidemment, les chaînes gratuites comme TF1 ou M6 avaient également manifesté leur mécontentement.
 
Pour le moment, ni le groupe Canal, ni son président Maxime Saada n’a régit à cette information. Maxime Saada qui avait lui-même annoncé la gratuité des programmes Canal+ pour tous jusqu’au 15 avril pour aider les français à rester confinés chez eux.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article