Le JT du 13h de TF1 du 18 mars - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le JT du 13h de TF1 du 18 mars

Le JT du 13h de TF1 du 18 mars

Chaque jour, je vous proposerai certains reportages du JT de 13h de TF1 présenté par Jacques Legros.

Au programme du journal du 18 mars : 

Un silence impressionnant à Lille comme dans beaucoup de villes

À peine 24 heures après la mise en place des mesures de confinement, le pays semble à l'arrêt. Les rues sont désertes et le silence règne un peu partout. À Lille, les habitants sont à la fois impressionnés et ravis de la situation, loin de la pollution quotidienne. Mais alors que la ville prend les accents de la campagne, certains urbains sont quand même angoissés.

L'évacuation des patients de l’hôpital de Mulhouse vers d’autres hôpitaux débute

Depuis quelques jours, avec l'afflux de personnes contaminées, le service de réanimation de Mulhouse est saturé. L'armée est appelée en renfort dans le Haut-Rhin pour soulager le personnel soignant à bout de force. Un avion sanitaire est arrivé à Mulhouse ce mercredi pour assurer le transfert de six patients atteints du coronavirus vers Toulon. Il s'agit d'une possibilité pour les établissements hospitaliers de libérer des lits et faire de la place aux patients qui continuent d'arriver.

Un avion militaire équipé pour évacuer les patients du Haut-Rhin

Pour la première fois, l'armée va évacuer des ressortissants français à l'intérieur du territoire national. En effet, pour désengorger les hôpitaux du Haut-Rhin, un avion sanitaire a été spécialement préparé pour transporter des patients atteints du coronavirus en réanimation vers la base militaire d'Istres (Bouches-du-Rhône). A bord, douze personnes soignantes sont prêtes à intervenir avec tout l'équipement nécessaire.

Coronavirus : Le plan blanc maximal appliqué dans les hôpitaux de Lyon

Depuis l'application du plan blanc maximal dans la ville de Lyon, tous les personnels soignants ont été réquisitionnés. Les visites sont interdites et les rendez-vous médicaux reportés. Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, plus de 700 cas positifs au Covid-19 ont été recensés. Certains médecins ont dû doubler leurs heures de garde. De leur côté, les syndicats dénoncent un manque de matériel, comme à l'hôpital Édouard Herriot où des soignants ont été contaminés faute de masque de protection.

Coronavirus : Les hôpitaux priorisent les cas graves

Dans les hôpitaux, certains patients atteints du coronavirus sont renvoyés chez eux après seulement quelques jours de soin. Pour les personnels soignants, l'idée est de réserver les places aux cas les plus graves. Une situation compréhensible, mais difficile à vivre pour les malades. Découvrez en images le témoignage d'Olivier Sadou, après son passage à l'hôpital Saint-Joseph à Paris.

Coronavirus : Les Français se montrent solidaires envers les personnels soignants

Dans la lutte contre la propagation du coronavirus, les personnels hospitaliers sont en première ligne et fortement débordés. Un peu partout dans le pays, des initiatives naissent pour les soutenir dans leurs tâches quotidiennes. Boulangers, restaurateurs et particuliers offrent leurs services aux personnes mobilisées dans cette lutte. Que ce soit pour cuisiner, garder les enfants ou faire des courses, chacun contribue comme il le peut.

Coronavirus : Les Français rendent hommage au travail des personnels soignants

Mardi soir en région parisienne, des applaudissements adressés aux personnels soignants viennent rompre le silence des rues dépeuplées. Des centaines de personnes ont remercié les personnels soignants depuis leurs fenêtres ou leurs balcons. Benjamin Nevers, l'un des initiateurs de ce mouvement dans l'Hexagone, a été inspiré par les mêmes scènes en Chine, en Italie ou encore en Espagne. Cette initiative est très appréciée par les personnels soignants qui méritent des encouragements.

Coronavirus : Le docteur Xavier Pothet a amenagé son cabinet pour accueillir ses patients

A Vanves (Hauts-de-Seine), toute une réorganisation a été mise en place dans le cabinet du docteur Xavier Pothet pour accueillir ses patients. La salle d'attente a été aménagée en fonction des consignes barrières. Il a également instauré des consultations pour les gens présentant des signes pathologiques. De plus, les examens cliniques ont été réorganisés pour réduire les risques de contamination.

Coronavirus : Les pharmaciens en première ligne

Avec les généralistes, les pharmaciens aussi sont en première ligne. Après les gels hydroalcooliques et les masques, les gens se ruent désormais sur le paracétamol dont les ventes sont actuellement limitées. Avec la mise en garde contre la prise d'anti-inflammatoire, l'engouement pour ce médicament s'est accéléré. Mais le paracétamol nécessite des précautions d'usage.

Le métier des infirmières à domicile compliqué par les règles de confinement

Le rôle des infirmières libérales est essentiel dans cette crise sanitaire. Elles doivent assurer le suivi des patients tout en limitant les risques de contagion. Avec des médecins généralistes de moins en moins nombreux dans l'Indre, Michel, infirmier à domicile, continue d'exercer son métier malgré les mesures de confinement.

Coronavirus : Où en sont les essais cliniques ?

Pour trouver un remède à la pandémie de coronavirus, un essai clinique européen va démarrer d'ici la fin de la semaine sur 3 200 patients hospitalisés, dont 800 dans l'Hexagone. Les molécules utilisées associent un antiviral jugé prometteur par l'OMS, et des médicaments contre le VIH et les hépatites. A Marseille, les médecins ont testé un médicament antipaludique associé à un antibiotique sur 24 patients. Quels en sont les résultats ? Quand pourrait-on espérer un vaccin au coronavirus ?

Contrôle du confinement : La police passe à la vitesse supérieure à Limoges

A Limoges (Haute-Vienne), chaque automobiliste est contrôlé par la police ce mercredi matin suite aux règles de confinement mises en place. Pour pouvoir circuler, il faut montrer une attestation sur l'honneur ainsi qu'une carte d'identité et une attestation de l'employeur pour ceux qui travaillent. Un contrôle auquel les piétons n'échappent pas également. Ceux qui ne sont pas en règle seront frappés d'une amende de 135 euros.

Coronavirus : Les marchés alimentaires s'adaptent aux contraintes sanitaires

En pleine période de confinement, certains clients sortent exceptionnellement pour la nourriture. Cependant, les horaires d'ouverture des commerces alimentaires se réduisent et les rues commerçantes ne reçoivent plus que quelques clients. Sur les marchés, il faut respecter la distance d'un mètre les uns des autres. À l'entrée, les policiers contrôlent les attestations de déplacement. Si une majorité en possède, les autres découvrent les nouvelles règles.

Les Parisiens respectent-ils les règles de confinement ?

En cette période de confinement, les verbalisations ont commencé à Paris. Ce mercredi à la mi-journée, 500 amendes ont déjà été enregistrées et ce chiffre continue d'augmenter. Sur place, 2 500 policiers s'assurent du respect des règles de confinement. Ces derniers ont été plus souples jusqu'ici, mais cela ne va pas durer.

Confinement : Les Brestois à cheval sur les mesures ?

Même si Brest (Bretagne) se situe à l'extrémité Ouest du pays, les habitants se sentent concernés par les mesures de confinement. En effet, la majorité des Brestois restent chez eux. Et ceux qui sont en déplacement disposent tous d'une autorisation. Des forces de l'ordre veillent d'ailleurs à contrôler le respect des mesures de confinement.

Une amende de 135 euros en cas de non respect du confinement

Le décret concernant les mesures de confinement a été publié ce mercredi matin. Désormais, le fait de sortir de chez soi sans motif légitime devient une contravention de quatrième catégorie. Les contrevenants seront frappés d'une amende de 135 euros avec une majoration pouvant aller jusqu'à 375 euros. Ainsi, toute personne souhaitant sortir de chez elle devra impérativement se munir d'une attestation sur l'honneur. Comment obtenir ce document ?

Quelles sont les règles du chômage partiel ?

Face à l'épidémie de coronavirus, 9 000 entreprises ont demandé le chômage partiel. Ce qui représente 160 000 salariés concernés pour un coût estimé à 500 millions d'euros pour l'Etat. La ministre du Travail Muriel Pénicaud nous prévient cependant que ce coût augmente d'heure en heure et que le gouvernement commence à s'inquiéter. Quelles en sont les raisons ? Quelles sont les règles du chômage partiel ?

Le sanctuaire de Lourdes ferme ses portes

Pour la première fois de son histoire, le sanctuaire de Lourdes a fermé ses portes pour une durée indéterminée. Les rares habitants croisés ce mercredi ne pensaient pas connaître un jour cette situation. Au vu des événements, les prêtres se relayent la tâche pour filmer leur prière et les diffuser sur Internet. Une manière d'aller vers les pèlerins qui ne peuvent plus se rendre sur les lieux.

Le monde entier prend des mesures contre le coronavirus

La Chine, l'Italie, la France et l'Espagne font partie des pays les plus touchés par le coronavirus. Pour éviter la propagation de la maladie, la Belgique entre à son tour en confinement généralisé ce mercredi à midi tandis que dans les hôpitaux en Italie, les médecins épuisés continuent de faire le tri entre les patients. De l'autre côté de l'Atlantique, les habitants profitent du beau temps en Floride, alors que la ville de San Francisco se trouve confinée.

Les conseils de Thomas Pesquet pour ne pas s'ennuyer à la maison

Etre confiné à la maison n'est pas évident. Chaque matin, on se demande ce qu'on peut bien faire de sa journée. Pour nous aider, un spécialiste en la matière a donné quelques conseils bien utiles sur Internet. Il s'agit de Thomas Pesquet qui a passé six mois dans quelques mètres carrés de la station spatiale internationale. Il préconise entre autres la lecture et les loisirs créatifs pour passer le temps à la maison.

Comment garder ses enfants quand on ne peut pas faire de télétravail ?

Depuis l'application des mesures de confinement, la garde des enfants est devenue un vrai casse-tête pour de nombreux parents, surtout ceux pour qui le télétravail est impossible. Sur les conseils du chef de l'Etat, les enfants ne sont pas confiés aux grands-parents. Pour permettre à au moins l'un des parents de rester à la maison, les employeurs peuvent demander un arrêt de travail pour leurs employés. Il s'agit d'un dispositif d'urgence mis en place par le gouvernement.

Coronavirus : La Madonuccia se fête dans une ambiance particulière à Ajaccio

Ce mercredi, une ambiance assez spéciale règne dans la capitale de la Corse. Des milliers d'Ajacciens devraient remplir les rues pour célébrer la Madonuccia. Mais dans la soirée de mardi, on pouvait seulement voir les bougies aux rebords des fenêtres.

Coronavirus : Des initiatives solidaires pour conjurer le confinement

Face à l'épidémie de coronavirus, des milliers de Français multiplient les initiatives pour s'entraider. Les Voisins Solidaires font par exemple découvrir la solidarité sans contact à Paris. Sur les réseaux sociaux, les actions continuent également de se multiplier. C'est le cas des tatoueurs de Bordeaux qui proposent de donner leur stock de masques et de gels aux professionnels de la santé. Découvrez en images les nombreuses initiatives pour aider les autres et pour conjurer le confinement.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article