Le JT du week end 13h de TF1 du 21 mars - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le JT du week end 13h de TF1 du 21 mars

Le JT du week end 13h de TF1 du 21 mars

Chaque jour, je vous proposerai certains reportages du JT du week-end 13h de TF1 présenté par Anne-Claire Coudray.

Au programme du journal du 21 mars :

Coronavirus : Le contrôle des déplacements se durcit

Les forces de l'ordre ont décidé de renforcer les contrôles dans les gares et sur les routes dès ce week-end. Ce samedi, même si l'essentiel des conducteurs étaient en règle sur l'autoroute A6, il y a toujours des récalcitrants. Ces derniers ont parfois du mal à comprendre les mesures de confinement. À noter que les gares, les routes nationales et secondaires sont également surveillées.

Coronavirus : Les gestes barrières respectés au marché d'Aligre

À première vue, il semble y avoir beaucoup de monde sur le marché d'Aligre. Mais en réalité, ils sont peu nombreux à faire leurs courses sur place. La circulation dans les allées se passe très bien et les clients respectent la distance de sécurité d'un mètre minimum. Les commerçants, quant à eux, ont affiché sur leurs étals les gestes barrières à suivre. Et pour veiller au respect de ces consignes, la police patrouille régulièrement sur les lieux.

Coronavirus : Le marché de Mont-de-Marsan annulé

À Mont-de-Marsan (Landes), le maire a décidé d'interdire les marchés dans sa commune. Une décision qui intervient après une consultation auprès des personnels soignants. Ces derniers ont expliqué qu'il pouvait y avoir une augmentation des cas de coronavirus. Alors que tous les samedis se tient un grand marché de produits frais, ce matin les halls sont vides. La quasi-totalité des habitants estiment qu'il s'agit d'une bonne mesure.

Coronavirus : Qui sont concernés par le test de dépistage ?

Dès lundi prochain, tous les laboratoires français pourront pratiquer le test de dépistage du coronavirus. Il est entièrement remboursé, mais les critères de sélection sont très stricts. Pour être éligibles, les patients doivent prendre rendez-vous, présenter une ordonnance médicale et avoir des antécédents. La machine, qui se charge de l'analyse des prélèvements effectués, donne les résultats en seulement 12 heures.

Coronavirus : Le Dr Gérald Kierzek nous explique tout sur les tests de dépistage

Des tests de dépistage sont menés par des professionnels de la santé pour éviter que des malades potentiels contaminent d'autres personnes. Ceux-ci ne peuvent être faits que sur ordonnance et sont uniquement réservés à des personnes à risque. D'après le Dr Gérald Kierzek, la fiabilité de ces tests est remise en question. Que faire si les tests sont positifs ? Comment protéger ses proches quand on est contaminé ?

Exposition au coronavirus : Les ambulanciers tirent la sonnette d'alarme

Comme les médecins et les infirmiers, les ambulanciers sont aussi les premiers exposés à la maladie. N'étant pas considérés comme membres du personnel soignant, ils ne sont pourtant pas prioritaires dans la distribution des masques de protection. Ils craignent aujourd'hui d'être des vecteurs de propagation du virus. A Caen (Calvados), ils sont une dizaine à être placés en quarantaine.

Coronavirus : Les arnaques en ligne prolifèrent

La peur de la contamination provoque la multiplication d'actes malveillants au sein de la société. Des vols de masques dans les hôpitaux, de nouvelles arnaques qui voient le jour, des faux désinfecteurs qui sonnent à la porte... les escroqueries liées à l'épidémie de coronavirus se développent massivement. Les cyber-policiers et gendarmes de l'unité Pharos luttent au quotidien contre les arnaques en ligne. Dans un lieu tenu secret, ils veillent et repèrent au plus vite les escrocs.

Coronavirus : Mise en place d'un hôpital militaire de campagne à Mulhouse

L'installation de l'hôpital militaire de campagne à Mulhouse est un chantier relativement délicat. Avec 30 lits de réanimation à mettre en place, il faut également les accompagner de matériels de ventilation et d'intubation. Des équipements complexes qu'il faut protéger et encadrer. Environ 110 personnes seront également mobilisées pour accueillir les patients dans cet hôpital militaire, un système destiné à désengorger les hôpitaux du Grand Est.

Le secteur du bâtiment touché par la crise sanitaire

Depuis le début de la crise sanitaire, les artisans font face au manque de matériels et de pièces détachées. Dans le Nord, par exemple, des entreprises ont été contraintes de réduire le nombre de leurs salariés, car leurs fournisseurs livrent de moins en moins. Elles n'assurent plus que les urgences et apprennent à gérer leur stock heure par heure. L'Hexagone compte aujourd'hui 10 000 chantiers à l'arrêt et deux millions de salariés dans le secteur du bâtiment en confinement.

Chômage partiel : Les loyers des entreprises suspendus

Cafés, restaurants et commerces non vitaux, sont concernés par la suspension des paiements de loyer. Leurs patrons n'auront aucune démarche à faire, car leurs bailleurs vont suspendre les loyers et les charges automatiquement pour une durée indéterminée. Il faudra néanmoins rembourser ces sommes tôt ou tard. De ce fait, les fédérations de bailleurs s'engagent à des remboursements différés. Qu'en est-il des factures de gaz et d'électricité ?

Coronavirus : Fermeture de tous les bureaux de poste en week-end

La Poste étant obligée de réduire ses effectifs et de recentrer toutes ses activités, tous les bureaux sont fermés ce samedi. Sur les 7 700 que compte le pays, 1 600 seront désormais ouverts uniquement en semaine. La distribution des courriers continue à être assurée, tout en évitant au maximum les contacts physiques. Comment ça marche ? Qu'en est-il des personnes âgées isolées ?

Coronavirus : Le Royaume-Uni change de stratégie pour faire face à l'épidémie

Pour freiner la propagation du coronavirus, le gouvernement britannique a pris de nouvelles mesures alors qu'il a initialement opté pour l'immunité collective. Suite à la fermeture des cafés, des pubs et des restaurants, les rues de Londres ont été quasiment désertes ce vendredi soir. Toutefois, le gouvernement semble vouloir retarder au maximum les mesures de confinement obligatoire. Une situation qui inquiète les Français présents au Royaume-Uni.

Coronavirus : Les Américains commencent à se confiner

Alors que le coronavirus ne cesse de progresser, les mesures de confinement n'ont pas encore été prises au niveau fédéral aux États-Unis. Après New York et la Californie, cinq autres États ont décidé de décréter le confinement. Même le président accepte désormais de se conformer aux règles. Musées clos, restaurants, bars et magasins fermés, la capitale du pays est à l'arrêt depuis quelques jours. Elle tourne au ralenti y compris sur le plan politique.

Activités en montagne interdites : Le PGHM se montre intransigeant

Le confinement s'applique partout, même en montagne. Si l'on pense qu'on ne risque rien au grand air, c'est loin d'être aussi simple. Et comme dans notre pays, la pédagogie a parfois du mal à convaincre, la tolérance n'est plus de mise. Le PGHM multiplie les contrôles dans les Alpes, distribuant des amendes aux "indisciplinés" croisés sur les chemins de randonnée et les sites d'escalade. Pour les gendarmes, "chaque secours engagé est un secours de trop".

Des précautions sanitaires maximales mises en place dans les commerces

À Drancy (Seine-Saint-Denis), les commerçants ont pris des précautions sanitaires maximales pour limiter les contacts avec les consommateurs. A l'entrée du marché de la ville, des gants sont même distribués à chaque client. Sur les étals, les règles sont très claires. Il est interdit de toucher aux produits et il faut respecter les distances de sécurité. Dans les supermarchés, des vitres sont installées devant les caisses.

Coronavirus : "On est en train de vivre un traumatisme", selon le psychiatre Serge Hefez

Les gens perçoivent différemment le coronavirus. Alors que certains s'en fichent, d'autres au contraire observent les règles de façon scrupuleuse. Pour le psychiatre Serge Hefez, le principal, notamment pour les enfants, est de structurer le temps par rapport à ce qui est en train de se passer. Il conseille également de se défendre contre le traumatisme psychique engendré par la crise sanitaire. Comment y arriver ?

Confinement : Comment aborder la promiscuité dans le calme ?

Les grands enjeux du confinement consistent à supporter les proches et à éviter de s'étriper. Pour réussir à vivre cette première semaine dans la joie, Isabelle et sa famille ont essayé de trouver leur marque et garder leur espace. À Valence, Audrey et son compagnon tentent de miser sur la complicité et l'organisation bâties au fil de huit années de vie commune. Le dialogue ainsi que les échanges sont également indispensables.

Confinement : "Préserver son espace psychique, c'est quelque chose qu'il faut apprendre", selon le Dr Serge Hefez

Être en confinement n'est pas toujours facile, surtout lorsqu'on est adolescent. En couple ou en famille, il est important de pouvoir se fabriquer une bulle, voire d'instaurer un espace psychique dans la mesure où l'espace géographique n'est pas évident dans une petite habitation. Selon le docteur Serge Hefez, pouvoir dire stop aux autres, s'isoler et se connecter à soi-même serait une forme d'avantage que nous offre cette épidémie.

La cuisine, une activité qui occupe

Avec le télétravail, ceux qui n'ont pas eu le temps de cuisiner peuvent désormais le faire. Tout est plus facile avec les recettes simples que certains chefs partagent sur les réseaux sociaux. Et afin de booster les défenses immunitaires, privilégier les fruits et légumes de saison, riches en vitamine C, est recommandé. Quant aux amandes, aux noix et aux noisettes, riches en acides gras, elles sont les alliées pour garder le moral.

La ville de Bordeaux vue du ciel

La ville de Bordeaux est à l'arrêt. Au cœur de la métropole, plus une grue n'est en service et plus un ouvrier ne travaille sur les échafaudages. Habituellement, la Place Pey Berland grouille de travailleurs pressés. Mais en cette période de confinement, les coups de klaxon se font rares, alors les fenêtres restent ouvertes. Dans les rues historiques de la cité, les habitants profitent du soleil pour travailler sur leurs balcons et s'aérer.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article