Le JT du week end 20h de TF1 du 14 mars - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le JT du week end 20h de TF1 du 14 mars

Le JT du week end 20h de TF1 du 14 mars

Chaque soir, je vous proposerai certains reportages du JT du week-end 20h de TF1 présenté par Anne-Claire Coudray.

Au programme du journal du 14 mars : 

Coronavirus : Fermeture dès minuit des "lieux non indispensables à la vie du pays"

Une nouvelle étape de plus a été franchie dans la lutte contre le coronavirus en France. Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé ce samedi soir la fermeture des lieux publics non indispensables. Cela concerne les restaurants, les cafés, cinémas ou encore les discothèques. Seuls les commerces alimentaires resteront ouverts.

Coronavirus : La France passe au stade 3 de l'épidémie

L'épidémie de coronavirus ne cesse de progresser en France. Le pays compte désormais 4 500 cas et 91 morts. Un chiffre qui a doublé en 72 heures. Ce nouveau bilan humain a convaincu l'exécutif de passer au stade 3. On fait le point avec le journaliste de TF1, Benjamin Dard, en direct du ministère de la Santé.

Coronavirus : Ce qu'il faut retenir de l'allocution d'Édouard Philippe

Face à l'accélération de la propagation du coronavirus sur notre sol, le Premier ministre Édouard Philippe a fixé un nouvel objectif ce samedi soir. Le mot d'ordre sera désormais de protéger la Nation, pour éviter de subir cette épidémie. C'est donc la responsabilité de chacun qui est mise en jeu. D'où l'avertissement solennel qu'il a fait aux Français. Des mesures qui pourraient être prolongées.

Coronavirus : Les consignes sont-elles respectées à Marseille ?

Pour ralentir la propagation de l'épidémie de coronavirus sur notre sol, le gouvernement a annoncé le renforcement des mesures barrières. Dans certaines régions où les poignées de main et la bise, sont encore très courantes, l'adaptation à ces nouvelles mesures se fait d'une manière progressive. C'est le cas notamment à Marseille qui a la réputation méditerranéenne plutôt tactile.

Coronavirus : Les gestes barrières ne sont pas respectés

Médecins urgentiste, médecins généralistes et Samu urgentiste ont lancé un appel dans l’après-midi afin de prendre conscience des gestes barrières pour tous et par tous. Ces derniers ne sont pas respectés, notamment en province. Plus de précisions avec le Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste et consultant TF1-LCI.

Coronavirus : Le point sur les nouvelles mesures de restrictions

À partir de minuit ce soir, le pays va pratiquement s'arrêter. Les bars, les restaurants et les commerces sur l'ensemble du territoire vont baisser rideaux jusqu'à nouvel ordre. Seuls les commerces de bouches, supermarchés, pharmacies et banques resteront ouverts, tout comme les services publics. Après l'aval du conseil scientifique, le Premier ministre a confirmé la tenue demain du premier tour des élections municipales.

Coronavirus : Nos hôpitaux sont-ils prêts à faire face à un éventuel afflux massif de patients ?

Le Pr Djillali Annane, chef du service de réanimation à l'hôpital Raymond-Poincaré à Garches, était l'invité du 20 Heures de TF1 ce samedi soir pour évoquer la situation dans les hôpitaux. Alors que l'épidémie s'intensifie dans le pays avec le passage au stade 3, le Pr Djillali Annane assure que notre système de santé "est relativement prêt pour aborder au moins la semaine qui vient. Ensuite se posera la question de notre capacité à résister si ça dure un peu trop longtemps", a-t-il déclaré soulignant qu'on a anticipé les choses.

Coronavirus : Que pensent les Marseillais des mesures annoncées par le Premier ministre ?

À Marseille, de nombreux habitants ne sont pas encore au courant des mesures annoncées par le Premier ministre, Édouard Philippe. La plupart d'entre eux sont surpris. Ce soir, les terrasses sont bondées et les citoyens ont profité d'une journée presque normale, dans une ambiance assez détendue. Certaines mesures barrières ne sont pas forcément respectées.

Coronavirus : Les médecins alertent sur la prise d'anti-inflammatoires

On a constaté depuis quelque temps que des patients jeunes et sans pathologie sont en réanimation. Ce qui a attiré l'attention des médecins. Ce fait pourrait être lié à la prise de certains médicaments anti-inflammatoires comme l'ibuprofène, le Nurofen ou l'Advil. Ces derniers pourraient aggraver les symptômes du coronavirus.

Coronavirus : Quelle organisation pour l'Éducation nationale et les écoles ?

Concernant les mesures de confinement et de fermeture, plus spécifiquement le cas des 13 millions d'élèves qui vont devoir travailler à distance à partir de lundi. Le ministre de l'Éducation a tenu une nouvelle conférence de presse ce samedi, avec moult détails sur les dispositifs mis en place.

Coronavirus : Comment la RATP et la SNCF s’adaptent ?

La SNCF s'attend dès lundi à 20% de personnel absent, car beaucoup d'entre eux devront garder leurs enfants. Seulement 80% des trains rouleront, ce qui pourrait décourager certains à se déplacer. La RATP mise plutôt sur une baisse de la fréquentation. Des prévisions de trafics précises seront établies et communiqués demain après-midi.

Écoles fermées et télétravail : Les Français se préparent

Les établissements scolaires seront fermés dès lundi pour empêcher la propagation du coronavirus sur le territoire. Les salariés sont aussi appelés à travailler à distance. Entre les fermetures d'écoles et le télétravail, il va falloir s'occuper à la maison pendant plusieurs semaines. Conséquence : certains magasins ont été pris d'assaut.

Coronavirus : Des touristes français bloqués au Maroc

Du Danemark à la Slovaquie en passant par la Russie ou les États-Unis, ... Des dizaines de pays ont décidé de fermer leurs frontières. C'est le cas du Maroc qui a suspendu soudainement ses liaisons aériennes et maritimes avec l'Espagne et la France, vendredi. Coincés à l'aéroport de Marrakech, des centaines de nos compatriotes se retrouvent dans une situation délicate. Ce samedi en fin d'après-midi, Emmanuel Macron a appelé les autorités marocaines à faire le nécessaire.

Coronavirus : Les airs de ville morte à New York

Cette semaine, l'Amérique s'est brutalement réveillé face à l'épidémie de coronavirus. Après avoir interdit l'entrée aux Européens, Donald Trump a annoncé vendredi soir l'état d'urgence. Le pays compte plus de 150 malades actuellement. L'équipe du 20h vous emmène à New York pour constater sa métamorphose.

Où en est de la propagation du coronavirus aux États-Unis ?

Jusqu'à présent, les États-Unis avaient connu une énorme pénurie de matériel de détection du coronavirus. Le chiffre officiel de 2 000 malades pour tout le pays serait donc bien en dessous de la réalité. D'autant qu'il y a des dizaines de millions d'Américains qui ont une couverture de santé défaillante ou même inexistante.

Coronavirus : Le système de santé italien au bord de la rupture

Avec plus de 21 000 cas et 1 441 morts, l'Italie est le deuxième pays le plus touché au monde par l'épidémie de coronavirus après la Chine. Les hôpitaux italiens continuent d'être totalement débordés. L'armée a même été appelée en renfort pour évacuer les patients.

Coronavirus : Quelle leçon tirer du scénario italien ?

En Italie, dès le début de la propagation du coronavirus dans le nord du pays, à la mi-février, les autorités ont réagi très fortement, avec des dépistages à grande échelle. La saturation des hôpitaux n'a pas empêché la courbe de l'épidémie de monter. Ce qui a conduit à des mesures exceptionnelles, avec le confinement de tout le pays et la fermeture de tous les commerces non essentiels.

Coronavirus : 4 500 cas confirmés et 91 morts en France

Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, a déclaré ce samedi que le pays a enregistré 4 500 cas confirmés. Ce chiffre a doublé en 72 heures. Ce qui montre la rapidité d'évolutions de l'épidémie dans l'Hexagone. Les six régions les plus touchées sont la Corse, le Grand Est, la Bourgogne-Franche-Comté, les Hauts-de-France, l'Île-de-France, et l'Auvergne-Rhône-Alpes. Nous comptons ce soir plus de 300 cas graves en réanimation. Enfin, nous déplorons 91 décès dont 71 personnes ont plus de 75 ans.

Coronavirus : Faut-il s'inquiéter de l'accélération de l'épidémie en France ?

La France est désormais au stade 3 de l'épidémie de coronavirus. En 72 heures, le nombre de personnes contaminées au Covid-19 a doublé pour passer à 4 500 cas et 91 morts dans le pays. Faut-il s'inquiéter de cette accélération ? Ou est-ce l'évolution normale d'une telle épidémie ? Les réponses du Pr Djillali Annane, chef du service de réanimation à l'hôpital Raymond-Poincaré à Garches.

Coronavirus : Quels changements amène le passage au stade 3 ?

Depuis plusieurs jours voire plusieurs semaines, nous sommes au stade 3. Ceci dit, le virus circule un peu en sous-marin. Comme un iceberg, avec sa partie immergée et celle en dessous. Il s'agit d'une épreuve de civisme. Et le Premier ministre qui passe au stade 3 avec les mesures de confinement, de distanciation sociale. Le point avec Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste et consultant TF1-LCI.

Coronavirus : Les derniers touristes en France

Alors que des touristes français étaient coincés à l'étranger, une autre catégorie se retrouve bien démunie. Cela concerne les rares touristes étrangers qui sont encore en France aujourd'hui. Il est difficile pour eux de s'occuper avec la fermeture des musées et des salles de spectacle. Et les nouvelles restrictions n'arrangent pas la situation. Mais certains ont décidé tout de même de le prendre avec un certain humour.

Coronavirus : La France à l'arrêt

À partir de minuit ce soir, le pays va pratiquement s'arrêter. Les bars, les commerces, les cinémas sur l'ensemble du territoire vont baisser rideaux jusqu'à nouvel ordre. De nouvelles mesures justifiées par les derniers chiffres. Le Premier ministre a aussi confirmé la tenue du premier tour des élections municipales ce dimanche.

Coronavirus : Les Français doivent-ils s'attendre à d'autres mesures ?

Le Premier ministre a avoué dans son allocution que l'exécutif ne maîtrise pas tout. L'Etat serait donc dans l'obligation de prendre des recommandations beaucoup plus coercitives et recourir à un changement de méthode. Cela dépendra également de la manière dont les Français réagissent. Adrien Gindre, le chef du service politique de TF1, en dit plus.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article