Perpignan : 850 kg de marchandises, dont des gels hydroalcooliques, volés aux Restos du cœur - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Perpignan : 850 kg de marchandises, dont des gels hydroalcooliques, volés aux Restos du cœur

Perpignan : 850 kg de marchandises, dont des gels hydroalcooliques, volés aux Restos du cœur
Le cambriolage a eu lieu ce mardi. Les bénévoles sont écoeurés.
 
C'est la deuxième fois depuis le début de l'année 2020.
Le centre de distribution des Restos du cœur, situé au 665 rue Aristide-Bergès à Perpignan, dans le quartier du Haut-Vernet, a de nouveau été cambriolé mardi 17 mars 2020. Le volet métallique de l'établissement aurait été fracturé et 850 kg de marchandises et de nourritures, dont du pâté, des gâteaux, du chocolat, des steaks hachés surgelés et des gels hydroalcooliques ont été subtilisés. Un méfait qui s'ajoute à la lourdeur ambiante en cette période de restrictions et de confinement à cause de la crise du Coronavirus.
 
"Nous sommes écœurés et en colère, déplore la présidente Odile Brégand. Comment peut-on s'en prendre aux plus démunis dans ce contexte particulièrement difficile ? Nous les bénévoles, nous avons le droit de circuler car le dépôt est considéré comme un magasin alimentaire. On va essayer de rester ouverts dans les 21 centres des Restos du département. On va poursuivre la distribution et on va aider ceux qui ne peuvent pas se permettre d'acheter à manger. On va être solidaires."
 
Elle lance un appel aux bonnes âmes : "Un tiers de nos bénévoles a plus de 70 ans. Pour des raisons évidentes de sécurité, ils ont dû se mettre en retrait. Nous avons besoin de bras."
 
Si vous souhaitez apporter votre aide à l'association, prière de joindre le 09.72.97.50.31., le 04.68.08.48.54. ou écrire au ad66.siege@restosducoeur.org, de 9 heures à 17 heures.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article