Soirée "Enquête d'action" vendredi 20 mars à partir de 21h05 sur W9 - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Soirée "Enquête d'action" vendredi 20 mars à partir de 21h05 sur W9

Soirée "Enquête d'action" vendredi 20 mars à partir de 21h05 sur W9

Une soirée "Enquête d'action" sera proposée vendredi 20 mars à partir de 21h05 sur W9.

21h05 - Gendarmes contre délinquants : guerre des nerfs à Grenoble

Située au pied des Alpes et très appréciée pour son cadre de vie, Grenoble connaît pourtant l'un des taux de délinquance les plus élevés de France. Trafic de stupéfiants, braquages, vols en tous genres : les gendarmes y travaillent sous tension permanente. Pendant plusieurs semaines, « Enquête d'action » a suivi le PSIG de Grenoble, une vingtaine d'hommes surentrainés et lourdement équipés. Leur spécialité, ce sont les opérations musclées et les interventions à haut risque. Dans la région, une perquisition sur deux aboutit à la découverte d'armes. Et lors des interpellations, la réaction des délinquants est toujours imprévisible : certains tentent de s'enfuir au mépris du danger tandis que d'autres, pris en flagrant délit, défient les gendarmes. À chaque fois, les nerfs des hommes du PSIG sont mis à rude épreuve...

23h00 - Urgence au cœur de la ville : avec la police criminelle de Grenoble

Vols à l'arrachée, braquages, racket : les policiers de Grenoble sont confrontés à des affaires de plus en plus violentes. Une unité est spécialement formée pour résoudre les cas les plus complexes : le Groupe d'Enquêtes Criminelles (GEC). « Enquête d'action » vous propose de suivre sur le terrain ces hommes chevronnés.

Depuis quelques années, la montée de la délinquance juvénile mobilise les enquêteurs. Parmi les dossiers à traiter, celui d'un jeune homme de 16 ans séquestré et torturé pendant cinq heures par quatre jeunes de son âge…

Souvent, la violence va de pair avec la drogue. Un véritable distributeur de stupéfiants, alimenté via un réseau de caves, s'est même installé sous la ville. Cette organisation bien rôdée permettait aux dealers d'engranger 6 à 8 000 euros par jour. Comment le GEC a-t-il mené l'enquête pour mettre à jour cet incroyable système mafieux et démanteler le réseau ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article