Violences sexuelles dans le patinage : Nathalie Péchalat élue présidente de la Fédération française des sports de glace, après la démission de Didier Gailhaguet - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Violences sexuelles dans le patinage : Nathalie Péchalat élue présidente de la Fédération française des sports de glace, après la démission de Didier Gailhaguet

L'ancienne championne de danse sur glace, Nathalie Péchalat, a été élue nouvelle présidente de la Fédération française des sports de glace (FFSG), a annoncé son secrétaire général, samedi 14 mars. Agée de 36 ans, elle succède à Didier Gailhaguet, qui a régné sur le patinage français presque sans discontinuer pendant plus de deux décennies, depuis 1998 (sauf entre 2004 et 2007), mais qui a été contraint à la démission début février, après un scandale de violences sexuelles qui a touché de plein fouet la fédération.
 
Selon le décompte officiel de la FFSG, Nathalie Péchalat a été élue à la majorité absolue, dès le 1er tour, avec 504 voix (sur 872 possibles), contre aucune voix pour le seul autre candidat encore enregistré, Gilles Jouanny. "J'ai annoncé au téléphone, lors de l'assemblée générale, que je retirai ma candidature", avait déclaré ce dernier, expliquant qu'il ne pouvait pas se déplacer à cause d'un cas de coronavirus dans son immeuble.
 
Au total, 160 présidents de clubs étaient invités à voter, physiquement lors de l'assemblée générale extraordinaire ou par procuration, leur poids en voix dépendant de la taille de leur structure. Mais l'élection de Nathalie Péchalat s'est déroulée dans une certaine confusion liée à la situation épidémique dans le pays, puisque les trois autres candidats ont demandé le report de la réunion.
 
Le président du club d'Angers, Damien Boyer-Gibaud, a notamment diffusé sur Twitter un communiqué où il annonce conjointement avec les deux autres candidats, Michel-Ange Marie-Calixte et Gilles Jouanny, leur retrait de la course si l'assemblée générale n'était pas reportée en raison de l'épidémie de coronavirus.
 
Le sixième mandat de Didier Gailhaguet a pris fin brutalement après que plusieurs anciennes patineuses – notamment l'ex-championne Sarah Abitbol – ont révélé avoir été victimes de viols et d'agressions sexuelles commis par différents entraîneurs, alors qu'elles étaient adolescentes. Didier Gailhaguet s'était retrouvé sous pression, mis en cause pour sa proximité avec l'un des entraîneurs accusés, Gilles Beyer. La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, avait réclamé sa démission.
 
L'élection de Nathalie Péchalat, double championne d'Europe (2011, 2012) et double médaillée de bronze mondial (2012, 2014) est une première, jamais une femme n'ayant accédé à la présidence de la FFSG. Plus globalement, il est rarissime qu'une femme se hisse jusqu'à ce niveau de responsabilités : sur 36 fédérations olympiques, seules deux désormais sont présidées par des femmes, l'autre étant l'escrime (Isabelle Lamour).

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article