VIRUS - Anne Alassane, grande gagnante de "Masterchef" sur TF1, explique pourquoi elle a refusé de fermer son restaurant - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

VIRUS - Anne Alassane, grande gagnante de "Masterchef" sur TF1, explique pourquoi elle a refusé de fermer son restaurant

VIRUS - Anne Alassane, grande gagnante de "Masterchef" sur TF1, explique pourquoi elle a refusé de fermer son restaurant

Ce matin, Jean-Marc Morandini présentait une nouvelle édition spéciale de "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People consacrée au coronavirus. Anne Alassane, propriétaire du restaurant "Le Lanaud" à Boisseuil, était en direct dans l'émission pour revenir sur son choix de ne pas fermer son restaurant en début de semaine.

"Avant le confinement, je refusais de fermer mon restaurant. Le confinement étant annoncé, forcément je n'aurai plus de clients. Il y a bien fallu que je ferme", a débuté la gagnante de "Masterchef" sur TF1 en 2010.

Et d'ajouter : "Ma position était la suivante : on a eu un arrêté du 14 mars invitant tous les commerces publics à fermer, modifié le 15 mars disant que les réparateurs automobiles et de téléphones ont le droit de rester ouverts. Je trouvais que le gouvernement nous a demandés les choses de manières brutales, sans nous donner de solutions pour nous retourner, sans expliquer ce qu'on allait faire avec nos employés".

"Je trouvais que c'était deux poids, deux mesures. Je trouvais que c'était injuste. Quand le dimanche matin vous passez devant un hypermarché et que des gens sont à l'intérieur, quand vous voyez les tabacs remplis de gens... Ca m'énervait ! Je voulais affirmer que je n'étais pas d'accord avec la façon dont ça a été fait, le manque de communication avec l'Etat et les services du gouvernement", a continué Anne Alassane qui a fermé son établissement "la mort dans l'âme".

"Ma position était pour nous tous, pas que pour moi. Ce n'était pas une histoire d'argent. C'était une histoire d'injustice, une histoire de faire les choses propres en nous laissant le temps de nous retourner. J'ai pensé à mes salariés. Hier, on a fait le grand ménage, on a rangé, je les ai renvoyés chez eux avec l'assurance qu'ils auraient une indemnisation. Je cherche des solutions alternatives, non pas pour gagner de l'argent, mais parce que nos métiers ce sont des métiers de passion. La préfecture m'a appelé pour me dire 'donnez-nous vos questions, on va essayer d'y répondre'. Avec la mairie, on travaille pour éventuellement recycler la cuisine du restaurant pour faire de la livraison de repas pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer. Ca serait du bénévolat", a-t-elle conclu.

Source JMM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article