VIRUS - Le Docteur Sydney Ohana lance un appel en direct dans « Morandini Live » à destination de ses collègues - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

VIRUS - Le Docteur Sydney Ohana lance un appel en direct dans « Morandini Live » à destination de ses collègues

VIRUS - Le Docteur Sydney Ohana lance un appel en direct dans « Morandini Live » à destination de ses collègues

Ce matin, Jean-Marc Morandini présentait une édition spéciale de "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People consacrée au coronavirus. Le docteur Sydney Ohana, chirurgien plasticien, qui est arrivé sur le plateau avec un masque sur le visage et des gants, a expliqué que "ça fait une semaine" qu'il les porte.

"Le corps médical est beaucoup plus informé que le grand public. Depuis une semaine, nous avons un groupe WhatsApp de toutes les cliniques qui nous permet de savoir ce qu'il se passe dans chaque clinique. Depuis une semaine, on se protège", explique-t-il en précisant qu'il n'est pas "malade".

Sydney Ohana révèle avoir été "harcelé durant toute la semaine" par des proches afin de donner des masques. "J'ai fourni tout le stock que je possédais dans ma clinique. Pour la population, si on n'a pas de masque, il faut se fabriquer soi-même son masque. Il faut surtout porter des gants. Le virus ne passe que par les yeux, la muqueuse nasal et la bouche. (...) Si on n'a pas de gants jetables, on met des gants en cuir et on les nettoie avec de l'eau bouillante".

Et d'ajouter : "Ma réponse est claire - je ne suis pas un politique, je suis médecin, je conseille -, s'il y avait assez de masques pour tout le monde, les autorités auraient dit de porter un masque (...) Porter un masque quelque soit les conditions, porter une écharpe".

"Actuellement, dans la population, il n'y a pas les 4.000 cas qu'on nous cite, il y a probablement dix fois plus de gens qui sont déjà contaminés et qui sont des porteurs sains pour la plupart. Quand on est dans le métro, on porte des gants", a continué le chirurgien plasticien.

"Dans 3, 4, 5 semaines, on sera au pic de l'épidémie. On va manquer de machines de réanimation. Il y a 5% de personnes qui auront besoin d'une assistance respiratoire. Dès ce matin, j'ai pris la décision de fermer ma clinique, de mettre au chômage technique 98% du personnel pour les sécuriser, et de mettre à la disposition des pouvoirs publics les appareils de respirations que l'on utilise pour endormir les patients. J'invite toutes les cliniques qui peuvent se dispenser d'acte non urgent [à mettre à disposition leurs appareils]. On peut les déplacer après Pâques. La vie n'a pas de prix", a expliqué Sydney Ohana en lançant un appel à tous les Français pour faire un effort de solidarité.

"J'ai été horrifié de voir des gens se côtoyer sur le Champs-de-Mars à Paris. Si j'étais à la place d'Emmanuel Macron, j'ordonnerais le confinement total. Ça permettra de diminuer par deux les morts dans les 5/6 semaines à venir", a expliqué le docteur.

"Vous êtes pessimiste ?", lui a demandé Jean-Marc Morandini. Après quelques secondes de silence, le médecin a répondu : "Entre le pessimisme et l'optimisme... Je préfère être optimiste, je vivrai mieux jusque-là ces 5 semaines. Pour ceux qui ne sont pas informés, je peux donner les chiffres mais c'est terrible. Il y aura entre 50.000 et 300.000 morts en France suivant les précautions et les décisions rapides que l'on va prendre", a conclu Sydney Ohana.

Source JMM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article