Virus - Regardez ces images surréalistes des rues de Milan qui sont quasiment désertes pour respecter la mise en quarantaine - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Virus - Regardez ces images surréalistes des rues de Milan qui sont quasiment désertes pour respecter la mise en quarantaine

Virus - Regardez ces images surréalistes des rues de Milan qui sont quasiment désertes pour respecter la mise en quarantaine
"C’est une crise sans précédent, le pays a la force et l’énergie pour la surmonter, mais nous avons besoin de la collaboration de tout le monde. Les comportements vertueux de chacun sont décisifs." Robert Speranza, ministre italien de la Santé, résumait ainsi, dimanche 8 mars, le sens des mesures exceptionnelles prises par son gouvernement. Alors qu’on apprenait ce week-end que le chef d’État-major de l’armée, le gouverneur du Piémont et le leader du Parti démocrate étaient, eux aussi, positifs.
 
La Lombardie et quatorze provinces (Parme, Rimini, Venise, etc.) sont en quarantaine, depuis ce dimanche. On ne peut, selon le décret, ni en sortir ni y entrer, si ce n’est pour des questions "d’urgence" ou des "exigences" dûment "motivées et documentées". C’est le préfet qui a autorité pour les contrôles. Tout contrevenant risque trois mois de prison et 206 € d’amende.
 
Seize millions d’Italiens se retrouvent donc coupés du monde et, avec eux, le poumon économique du pays. Lombardie, Vénétie et Émilie-Romagne représentent à elles seules 40 % du PIB. Chaque jour, 70 000 frontaliers partent travailler en Suisse, où les autorités ont assuré que la frontière resterait ouverte pour eux. Trains et avions ont aussi continué à circuler, dimanche, les autorités compétentes attendant les dispositions pratiques. Mais ce n’était qu’une question d’heures.
 
L’objectif est de faire cesser les comportements de nombreux citoyens jugés " superficiels " et " irresponsables ". Comme dans les bars de Milan, encore bondés samedi 7 mars. Ou comme cette vingtaine de retraités de la région de Bologne, testés positifs, qui n’avaient pas renoncé à leur pétanque quotidienne. Ou ce couple de retraités de Codogno (d’où l’épidémie s’est emballée), partis illégalement de la zone rouge pour aller skier dans le Trentin, avant de finir aux urgences, positifs eux aussi.
 
Dorénavant, et sur tout le territoire italien, musées, piscines, gymnases, théâtres et cinémas sont fermés jusqu’au 3 avril. Les bars, restaurants, commerces peuvent ouvrir, mais en garantissant la distance de sécurité d’un mètre entre les personnes, sous peine de fermer. Mariages et enterrements sont interdits dans tout le pays.
 
L’objectif le plus important de ce décret, c’est d’éviter une crise majeure du système. "Un des meilleurs systèmes de santé est sur le point de s’effondrer" , affirme Antonio Pesenti, en charge des opérations en Lombardie.
 
Près de 650 patients sont déjà en soins intensifs sur tout le territoire. Au total, le pays recense déjà 7 375 personnes contaminées et 366 décès, dont 133 pour la seule journée du dimanche 8 mars.
 

C'est pire que chez nous... Je péterai un cable moi...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article