Emplois fictifs présumés : Fillon porte plainte contre Le Canard enchaîné - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Emplois fictifs présumés : Fillon porte plainte contre Le Canard enchaîné

François Fillon, candidat de la droite éliminé au premier tour de la présidentielle, a récemment déposé plainte contre Le Canard enchaîné sur les articles concernant les emplois fictifs présumés de sa famille, a indiqué ce mardi son entourage à l'AFP.
 
François Fillon, ancien Premier ministre, candidat de la droite éliminé au premier tour de la présidentielle, a porté plainte contre le Canard Enchaîné, assure son entourage. Interrogé sur le dépôt de cette plainte annoncé en une de l'hebdomadaire satirique dans son édition à paraître mercredi, l'entourage de l'ancien Premier ministre a confirmé cette information.
 
Selon Le Canard, cette plainte est fondée sur l'article L97 du Code électoral, qui réprime la propagation de « fausses nouvelles » ou de « bruits calomnieux » ayant pour effet de détourner les suffrages.
 
Le parquet de Paris a ouvert une enquête à la suite de cette plainte déposée par François Fillon, visant un article du Canard enchaîné daté du 12 avril sur les soupçons d'emplois fictifs de sa femme, a-t-on appris mardi de source judiciaire.
 
Intitulé "L'enquête sur Penelope s'approche de son berceau...", l'article décrivait les soupçons des enquêteurs sur le fait que le premier emploi à l'Assemblée nationale de l'épouse du candidat malheureux de la droite à la présidentielle remontait à 1982.
 
La femme de François Fillon, Penelope Fillon, a été rémunérée pendant huit ans comme attachée parlementaire de son mari ou du suppléant de celui-ci à hauteur d’environ « 500 000 € brut » au total, ainsi que par la Revue des deux mondes, avait affirmé « Le Canard enchaîné » dans son édition du 25 janvier 2017.
 
D’après « les feuilles de paie » de Penelope Fillon dont l’hebdomadaire satirique a pris connaissance, la femme du député de la Sarthe a été rémunérée de 1998 à 2002 par son mari sur l’enveloppe réservée à cet effet pour les députés et les sénateurs. Une enquête judiciaire a été aussitôt été ouverte pour détournement de fonds publics et abus de biens sociaux suite à ces révélations.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article