C8 : l'avenir de « TPMP » et de Cyril Hanouna en question - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

C8 : l'avenir de « TPMP » et de Cyril Hanouna en question

Depuis le canular jugé homophobe dans « Baba Hot Line », TPMP est sur la pente descendante. C8 espère renouveler la formule de l’émission à la rentrée. Cette dernière pourrait même être remplacée.
 
La punition est levée. C8 peut dès ce lundi à nouveau diffuser les publicités des annonceurs restés fidèles, après trois semaines sans le moindre spot durant son émission phare « Touche pas à mon poste ». Une sanction prise il y a un mois par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Celui-ci avait décidé de sanctionner lourdement Cyril Hanouna après deux polémiques qui ont eu lieu cet automne (une caméra cachée avec un faux mort et un geste déplacé de l’animateur envers une chroniqueuse).
 
D’abord estimé entre « 5 et 6 millions d'euros » par le trublion de « TPMP », le manque à gagner serait finalement de 10 millions d'euros, selon un dernier calcul de la chaîne contrôlée par Vincent Bolloré, qui étudie toujours des recours en justice contre la décision du CSA. Et les annonceurs ne devraient pas revenir d’un coup.
 
Même si « Touche pas à mon poste » a laissé sa place à « la Télé même l’été » et Cyril Hanouna à Julien Courbet, l’image de l’avant-soirée de C 8 est durablement abîmée. La direction se veut pourtant rassurante : « Le CSA a porté un coup très rude à l’émission, mais l’audience de la case n’a pas baissé et les annonceurs reviennent. » La chaîne s’appuie sur des bons chiffres : son talk-show a rassemblé 1,3 million de téléspectateurs cette saison et a touché un public jeune (15 % de PDA sur les 15-34 ans), cible des marques.
 
Mais le regard est surtout porté sur l’avenir du talk-show de Cyril Hanouna à la rentrée. Une nouvelle sanction doit tomber mi-juillet concernant l’affaire du canular jugé homophobe dans « Baba Hot Line », diffusé le 18 mai en fin de soirée. D’après nos informations, le rapporteur indépendant a rendu vendredi ses conclusions au CSA. Et les sanctions, prenant en compte la récidive, devraient être encore plus lourdes. Le risque : une suspension temporaire de l’émission. Un scénario anticipé par C 8, qui a mis au point un plan B pour remplacer « TPMP » le cas échéant, mais toujours avec Cyril Hanouna à l’animation.
 
Quoi qu’il arrive, Vincent Bolloré tient coûte que coûte à son animateur vedette, autant qu’à la marque « Touche pas à mon poste », qu’il faut renouveler. Charge notamment à Agatha Rouland, la nouvelle productrice artistique passée chez Stéphane Bern, de redorer l’image de « TPMP ». Les équipes de production, lessivées en fin de saison, seront également renforcées.
 
Autres changements : un nouveau générique et un décor tout beau tout neuf sur un plateau moins grand. Un nettoyage d’été est aussi prévu du côté des chroniqueurs, qui seront moins nombreux au poste, avec de nouvelles têtes pour suivre davantage les médias. Enfin, Cyril Hanouna ne devrait plus présenter les émissions du vendredi. Objectif : le préserver d’une nouvelle surchauffe.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article