Déplacement de Macron à Las Vegas : le courriel embarrassant pour Muriel Pénicaud - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Déplacement de Macron à Las Vegas : le courriel embarrassant pour Muriel Pénicaud

Contrairement à ce qu'elle avait affirmé, Muriel Pénicaud, l'actuelle ministre du Travail et ancienne directrice générale de Business France, aurait été informée en amont des dysfonctionnements dans l'organisation d'une soirée à Las Vegas en présence d'Emmanuel Macron.
 
Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, aurait été «briefée» en amont des difficultés d'ordre comptable que soulevait l'organisation d'une soirée en 2016 à Las Vegas autour d'Emmanuel Macron par Business France dont elle était à l'époque la directrice générale. Des dysfonctionnements sur laquelle la justice enquête pour violation présumée des règles de mise en concurrence.
 
Mercredi, l'actuelle ministre du Travail avait répété qu'elle n'avait rien à se reprocher dans cette affaire qui vaut à Business France cette enquête. Muriel Pénicaud avait évoqué une «erreur de procédure» tout en qualifiant l'idée d'avoir voulu étouffer l'affaire de «blague». Selon elle, elle n'aurait été informée des problèmes «d’erreur de procédure dans un marché public» qu’en mars 2016 et aurait aussitôt «demandé un audit indépendant.»
 
Sauf qu'un courriel publié ce dimanche par le JDD semble démontrer que l'actuelle ministre du Travail était informée dès le mois de décembre des dysfonctionnements pour l'organisation de cette soirée du 6 janvier 2016 à Las Vegas en plein Consumer Electronics Show (CES), grand-messe mondiale de l'innovation technologique, au cours de laquelle Emmanuel Macron, alors ministre de l'Economie, avait rencontré des dirigeants de start-up françaises. Une opération réalisée par Havas pour Business France, sans qu'il y ait eu d'appel d'offres, facturée 289 000 euros dont 45 000 euros pour les seuls frais d'hôtel.
 
Selon le JDD, le vendredi 11 décembre 2015, à 15h08, la directrice de la communication de Business France, Françoise Bothy-Chesneau écrivait à propos de l'organisation de cette soirée : «Muriel briefée par nos soins ne fait rien. Donc elle gérera aussi quand la cour des comptes demandera des comptes, ce ne sera pas faute d’avoir dit et redit.»
 
C'est maintenant à l’enquête judiciaire ouverte pour favoritisme en mars dernier par le parquet de Paris de dire si la ministre du Travail sera inquiétée. Cette enquête devra aussi déterminer le rôle du cabinet d’Emmanuel Macron à Bercy dans l’organisation de cette soirée.
 
Réagissant à ces révélations sur LCI/RTL/Le Figaro, Eric Ciotti a déploré «un deux poids deux mesures» sur les affaires et que ces questions autour de Business France «viennent cinq mois plus tard», après les premières révélations intervenues avant l'élection présidentielle. Il a estimé que Muriel Pénicaud allait rentrer dans la réforme du Code du travail «incontestablement affaiblie», le député LR imaginant «qu'à un moment ou un autre elle va devoir répondre à des questions». Selon lui, «les révélations du JDD aujourd'hui sont assez claires : Madame Pénicaud, contrairement à ce qu'elle avait dit, était informée par ses collaborateurs qu'il y avait un problème notamment au regard des règles de la commande publique et des appels d'offre, et deux c'est que le cabinet d'Emmanuel Macron était à la manœuvre».

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article