EN DIRECT - Édouard Philippe : Vaccins obligatoires pour la petite enfance - Prix du paquet de cigarettes porté à 10 euros - Réforme du BAC - Baisse de l'impôt sur les sociétés - Réforme ISF - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

EN DIRECT - Édouard Philippe : Vaccins obligatoires pour la petite enfance - Prix du paquet de cigarettes porté à 10 euros - Réforme du BAC - Baisse de l'impôt sur les sociétés - Réforme ISF

EN DIRECT - Édouard Philippe : Vaccins obligatoires pour la petite enfance - Prix du paquet de cigarettes porté à 10 euros - Réforme du BAC - Baisse de l'impôt sur les sociétés - Réforme ISF

18h55: Le Premier ministre Édouard Philippe obtient la majorité à l'assemble: 370 pour / 67 contre / 129 abstentions.

15h06: Edouard Philippe prend la parole :

"Je souhaite tout d'abord rendre hommage à Simone Veil avec ces mots qu'elle a prononcés : 'Malgré un destin difficile, je suis, je reste toujours optimiste, la vie m’a appris qu’avec le temps, le progrès l’emportait toujours".

Je regarde cette Assemblée, je vois un éleveur de la Creuse (...) je vois une jeune femme officier qui a participé à deux opérations extérieures, je vois un autre de nos benjamins né au Rwanda, qui peut être fier aujourd'hui de représenter la nation. Je vois une Assemblée rajeunie, féminisée, renouvelée. C'est devant cette Assemblée que se présente un gouvernement paritaire (...) que le président de la République m'a demandé de diriger.

En 2017, les Français nous ont dit qu'ils voulaient que la France redevienne enfin elle-même, confiante, courageuse et conquérante. Les règles de financement des partis politiques sont aujourd'hui bien plus strictes et bien plus saines qu'il y a trente ans. Nous ne devons jamais discréditer ceux qui ont fait le choix honorable de consacrer une partie de leur vie à la chose publique.

L'an prochain les vaccins pour la petite enfance deviendront obligatoire.

D’ici la fin du quinquennat, tous les Français auront accès à des offres sans aucun reste à charge pour lunettes, soins dentaires et prothèses auditives. au remboursement intégral pour les lunettes, les soins auditifs.

Le prix du paquet de cigarettes sera progressivement porté à 10 euros.

Nous revaloriserons dès 2018 l'allocation adulte et le minimum vieillesse. Nous renforcerons notre lutte contre la pauvreté, particulièrement dans les familles avec des enfants. La ministre de la Santé et des solidarités présentera des mesures améliorant le congé maternité. L'inclusion des personnes en situation de handicap sera une des priorités du quinquennat. 

Nous engagerons les réformes sur la taxe d'habitation qui doit contribuer d'ici la fin du quinquennat à rendre du pouvoir d'achat à l'immense majorité de nos concitoyens.

Une Nation est une adhésion à des valeurs, à une histoire, à une géographie. C'est une culture qui s'assume et se transmet. Etre français, c'est reconnaître des valeurs et partager une culture. Faciliter le plus large accès possible aux biens culturels, avec notamment la création d'un 'pass culture' pour les jeunes comme l'a proposé le Président.

Le Président de la République nous a demandé de préparer la sortie de l'état d'urgence au plus tard le 1er novembre prochain, avec un projet de loi renforçant l'efficacité de notre arsenal législatif contre le terrorisme, sous le contrôle rigoureux du juge.

Quant au Baccalauréat, nous le ferons profondément évoluer. Une concertation sera lancée dès la rentrée prochaine, pour resserrer les épreuves finales autour d'un plus petit nombre de matières et définir ce qui relève du contrôle continu.

Notre jeunesse a soif de cause.(...) La jeunesse veut s’élever. Le front aujourd'hui est social, environnemental et mondial. Il appelle la mobilisation de la jeunesse pour construire, partager. Préparer nos enfants à ce monde qui vient, à cette France que nous voulons grande et belle. 

Il y aura l'accès au très haut débit au plus tard en 2022 partout en France.

La suppression des cotisations des salariés financé par un transfert de la CSG redonnera du pouvoir d’achat, dès 2018, à plus de 20 millions d’actifs. Cela représente 250 euros par an au niveau du smic. Nous augmentons la prime d’activité car le message aux Français est clair : le travail doit payer. 

Le CICE sera transformé en allègement de charges, qui seront nulles au niveau du Smic. La réforme entrera en vigueur au 1er janvier 2019. Le taux de l'impôt sur les sociétés sera réduit par étapes de 33,3 % aujourd'hui à 25 % en 2022. L'impôt de solidarité sur la fortune sera resserré autour du seul patrimoine immobilier. (...) La réforme sera votée dès cette année et entrera en vigueur en 2019. Nous lancerons un grand plan d'investissement de 50 milliards d'euros dans les domaines de la transition écologique, du développement des compétences, de la santé, des transports, de l'agriculture, et de la modernisation de l'État.

Soyons conquérants. L'évolution du monde donne toutes ses chances à la France, parce que ce nouveau monde a besoin de science et de raison, d'ordre et de loi, de technologies et de culture, de dialogue et de solidarité. Et la France, c'est tout cela.

14h52: Le Premier ministre Edouard Philippe vient d'arriver à l'Assemblée nationale.

14h30: Les députés France Insoumise, communistes et Front national voteront unanimement contre la confiance au Gouvernement Philippe.

13h30: Le même discours que celui du Premier ministre sera lu au Sénat par Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur. 

13h00: "Je me sens mal, si mal. J'ai la boule au ventre tous les matins à l'idée de bosser avec ce castrateur" a déclaré - ironiquement - Édouard Philippe dans les colonnes du Parisien. 

12h45: Certains députés LR et pourtant amis sont critiques à l'égard du Premier ministre : "Édouard Philippe a été choisi pour détruire la droite mais hier Emmanuel Macron a supprimé la fonction de PM [Premier ministre]" a déclaré Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes. 

12h30: Qu'est-ce qu'une "déclaration de politique générale" ?

C'est en réalité une tradition qui n'est pas imposée par la Constitution mais qui permet au chef du Gouvernement d'exposer aux parlementaires les réformes qu'il souhaite mener.

S'ensuit un "vote de confiance" : si l'Assemblée nationale ne vote pas la confiance au Gouvernement, celui-ci doit remettre sa démission. 

12h15: "Je vais voter la confiance au gouvernement d'Edouard Philippe" affirme l'ancien Premier ministre Manuel Valls.

12h00: Le Premier ministre Edouard Philippe s'exprime aujourd'hui à 15 heures à l'Assemblée nationale au lendemain du discours d'Emmanuel Macron devant le Congrès.

Une déclaration de politique générale qui précédera un vote de confiance, que le Premier ministre est déjà largement assuré de remporter, puisque le couple exécutif possède une majorité absolue au Parlement. 

Au total, le Premier ministre pourrait obtenir une très large majorité, autour de 385 voix, si l'on additionne les voix de LREM (plus de 310 voix), du Modem (près de 50 voix), des Constructifs et de quelques députés divers gauche (environ 20 voix). 

Source JMM

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article