La baisse des APL, "une connerie sans nom", s’énerve Macron - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

La baisse des APL, "une connerie sans nom", s’énerve Macron

Le président de la République se serait agacé "de se retrouver dans des débats complètement dingues qui n’ont fait l’objet d’aucun engagement".
 
La baisse de cinq euros des APL annoncée en juillet par le gouvernement au nom de l’impératif d’économie budgétaire a suscité un tollé. Et cela n’a visiblement pas plu du tout à Emmanuel Macron.
 
"C’était une connerie sans nom ! ", aurait-il éructé devant les dirigeants de la majorité, le 26 juillet, selon Le Canard enchaîné. Et le président de leur rappeler de "s’en tenir à ce qu’on avait dit pendant la campagne". "Pas la peine de se retrouver dans des débats complètement dingues qui n’ont fait l’objet d’aucun engagement" a déclaré Emmanuel Macron.
 
L’annonce soudaine, qui ne faisait effectivement pas partie des engagements de campagne d’Emmanuel Macron, a suscité une vive inquiétude chez les allocataires les plus précaires et a été largement fustigée par plusieurs associations.
 
Lors d’un débat à l’Assemblée nationale, Jean-Luc Mélenchon a sorti dans l’hémicycle un sac contenant cinq euros de courses pour la dénoncer. Une internaute, Merry Laballe, a elle aussi posté un tweet, devenu viral, dans lequel elle montre ce que l’on peut acheter avec 5 euros.
 
Mais cette mesure, qui doit entrer en vigueur à partir d’octobre, a notamment été défendue par le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, qui a justifié une "urgence" pour boucler le budget. Une question demeure toutefois : de qui vient cette "connerie", comme la qualifie le président de la République ?
 
L’exécutif actuel affirme appliquer une réforme décidée sous le quinquennat de François Hollande. Ce que dément l’ex-ministre du Budget Christian Eckert. "C’est factuellement faux. Je n’ai jamais envisagé le principe d’une baisse généralisée", a-t-il confié la semaine dernière à L’Express. Mystère donc.

C'est lui la connerie sans nom...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article