"Paie et va-t-en": la presse espagnole incendie Neymar - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

"Paie et va-t-en": la presse espagnole incendie Neymar

"Paie et va-t-en", "A jamais !": la presse espagnole se montrait sans pitié jeudi au lendemain de l'annonce du départ de l'attaquant international brésilien Neymar du FC Barcelone, probablement pour le PSG, pour un montant record de 222 millions d'euros.

Neymar "s'en va pour l'argent. Seulement pour l'argent", constate, amer, Sport, journal qui se consacre au Barça, dont la Une est barrée d'un énorme "Hasta nunca !" (A jamais !).

Le départ du Brésilien n'est que "l'intersection fatale de deux facteurs diaboliques: l'argent du Qatar (le fonds d'investissement QSI est propriétaire du PSG, NDLR) et l'ambition monétaire et sportive des Neymar", un entourage "toxique", analyse le journal.

"Neymar n'a pas été recruté par un club mais par un Etat, une dictature accusée de financer le terrorisme qui ne sait plus quoi faire de son argent et achète tout ce qui lui fait envie, y compris les personnes", assène le quotidien.

As souligne pour sa part la "mise en scène" du départ et relate l'entretien tendu du joueur avec les dirigeants du club catalan, qui lui ont annoncé le gel d'une prime.

"Les histoires basées sur des intérêts fallacieux, sans plus d'affection qu'une bonne rémunération, se terminent comme un contrat commercial (...), en se souhaitant bonne chance et sans se regarder dans les yeux", renchérit As.

Marca, le plus grand journal sportif du monde hispanique, reste plus neutre. Il titre "le transfert qui change l'histoire du football" et souligne dans un éditorial que le Barça devra "se montrer plus habile dans les prochains recrutements qu'il ne l'a été dans la gestion de la crise" Neymar, où il a été "constamment sur la défensive".

"Neymar part comme il est venu, d'embrouille en embrouille, et les poches pleines", estime El Pais, le journal le plus lu du pays, évoquant son transfert au Barça en 2011 qui a valu des poursuites en justice au joueur brésilien comme au club catalan.

Pour le quotidien conservateur ABC, "Neymar laisse un trou béant au Barça". "Le rendement du Brésilien est resté bien en dessous du coût de son recrutement, il a abîmé le club et il lègue un tas de polémiques et de procès".

Le départ de "l'un des trois meilleurs joueurs du monde" pourrait toutefois se transformer en "opportunité" pour le Barça après une mauvaise saison, en permettant à l'équipe de se "rééquilibrer", veut croire Sport.

"Neymar s'en va pour que le Barça revienne", conclut le journal.

"Paie et va-t-en": la presse espagnole incendie Neymar
"Paie et va-t-en": la presse espagnole incendie Neymar
"Paie et va-t-en": la presse espagnole incendie Neymar

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article