Un SDF exploité par un couple de "Thénardier" ? - Les Infos Videos
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Un SDF exploité par un couple de "Thénardier" ?

Descartes. Un homme de 59 ans, sans domicile fixe, aurait servi d’esclave à une famille appartenant à la communauté des gens du voyage.
 
Les Thénardier existent ! C'est le titre du communiqué que la gendarmerie a mis sur sa page Facebook dimanche soir, pour raconter les malheurs d'un SDF, victime des abus d'une famille appartenant à la communauté des gens de voyage, dans la région de Descartes.
 
Cet homme, sans domicile fixe, âgé de 59 ans, aurait été recueilli en 2012 par un couple, parents de cinq enfants, « afin de lui venir en aide ».
 
L'homme, dont les gendarmes préservent l'anonymat en le prénommant Lulu, aurait été réduit au rôle d'esclave : « Lulu vit au son de la cloche que ses bienfaiteurs font sonner dès qu'ils ont besoin de lui. Aussi veille-t-il à se lever avant ses maîtres pour être à leur disposition à tout moment, pour faire le ménage, tondre la pelouse, s'occuper des animaux, bricoler, nettoyer, etc. »
 
Le couple serait allé plus loin dans la soumission, conservant tous les papiers d'identité du SDF, se faisant verser son RSA sur leur compte bancaire. Ils l'auraient emmené aux Restos du cœur pour lui prendre les denrées auxquelles il a droit. Des accusations que réfutent catégoriquement les principaux intéressés, mis en examen pour « traite d'être humain commise en échange d'un avantage ». Une infraction passible de sept ans d'emprisonnement et 150.000 € d'amende.
 
« A côté de cela, Lulu est quand même nourri (avec les restes des repas de la famille) et dort au fond du jardin, sur des coussins empilés, dans une remorque de camion de 7 m3 », précisent les gendarmes.
 
Contactée, la gendarmerie de Loches refuse de divulguer toute autre information que celles postées sur les réseaux sociaux, en raison de l'enquête en cours.
 
Au sein de Loches Sud Touraine, le vice-président Jean-Marie Vannier, en charge de la compétence « gens du voyage », a découvert cette affaire dimanche soir et ne pouvait faire aucun commentaire, ne connaissant pas les personnes concernées ni le lieu où se sont déroulés les faits.
 
Comme le précisent les gendarmes avec ironie : « Même les meilleures choses ont une fin, et les Thénardier devront désormais rendre des comptes à la justice. » Pour l'instant, ils ont été placés sous contrôle judiciaire.
 
Quant à la victime, très marquée par ces événements, elle a dû être hospitalisée.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article